Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Comment accompagner les enfants pendant le confinement ?

Angoisse, stress, besoin d'affection plus important... Le quotidien est bouleversé et tout enfant peut se sentir déboussolé. Comment accompagner au mieux les enfants durant cette période ? Les équipes de la protection de l'enfance partagent avec vous leurs conseils.

Accompagner l'enfant face à ses angoisses

Il est important de ne pas limiter la continuité éducative à la seule question des apprentissages, mais de bien veiller à garantir la sécurité physique, psychique et affective des enfants dans leur contexte familial. La continuité éducative c’est d’abord s’assurer que les parents parviennent à répondre aux besoins primaires des enfants.

En le préservant

Cette crise sanitaire est en elle-même génératrice d’angoisse autant chez les enfants que chez les adultes. La peur est légitime face au danger mais se construit également à partir de la représentation que l’on s’en fait. Dans ce sens, l’adulte se doit d’être un pare-feu pour l’enfant en relativisant le danger. C’est la qualité de l’environnement que l’adulte va créer qui va déterminer le niveau de stress de l’enfant. D’autant plus que dans cette période de confinement avec un ou plusieurs enfants au domicile, la vie quotidienne est transformée pour tous. 

Pour les enfants, la situation de confinement est très perturbante car ils sont particulièrement attachés à leur routine, et ont besoin naturellement d’échanges sociaux. Privés de leurs habitudes, école, copains, copines, activités sportives et culturelles et visites à leur famille élargie, ils sont déboussolés.

En discutant avec lui

En temps de stress et de crise, il est fréquent que les enfants recherchent plus d’affection et sollicitent davantage les parents. Ils peuvent être "collants", énervés sans réussir à verbaliser leur stress. Il faut garder à l’esprit que leurs inquiétudes ne sont pas toujours celles des adultes et diffèrent en fonction de leurs âges. La meilleure solution est de trouver ce qui inquiète, en parler et proposer des solutions. 

En lui donnant des repères

De plus, le temps, pour les enfants, n’est pas vécu de la même façon que chez les adultes. Pour les plus jeunes, la notion de "semaine, jour" n’a pas de sens. Il faut donc apprendre à matérialiser le temps autrement : calendrier, dessin. 

Comment apréhender au mieux cette période ?

Afin d’organiser cette période de confinement dans les meilleures conditions, quelques recommandations :

  • Conserver le rythme habituel pour l’heure du lever et du coucher.
  • Maintenir une bonne hygiène.
  • Prendre ses repas à heures fixes. 
  • Prévoir un planning souple d’activités diverses alternant : travail scolaire, télétravail, jeux et activités en famille, sorties, activités sportives, moments d’isolement et de répit.
  • Les journées de week-end et de vacances scolaires doivent également être marquées avec peu ou pas de travail scolaire notamment.

Ce qu’il faut retenir : plus l’emploi du temps sera structuré et encadré, mais concerté avec l’enfant, mieux la promiscuité se passera dans de bonnes conditions.

 

Aude Petin
Djamila Calin

Photos  : Aude Petin, Djamila Calin, Pixabay

A lire aussi