Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Comment parler de l’épidémie, du confinement et des règles d’hygiène aux enfants ?

Comment évoquer la situation actuelle avec les enfants et les adolescents ? Les équipes de la protection de l'enfance vous recommandent quelques outils bien utiles.


Eric Legrand

Les explication de l'Education nationale

Qu'est-ce que le coronavirus ? Comment se protéger ? Comment continuer à apprendre quand mon école, mon collège ou mon lycée est fermé ?

L'Education nationale propose une infographie explicative.

Les 8 conseils de l'UNICEF

Beaucoup d'informations circulent sur le coronavirus. Comment démêler le vrai du faux ? Comment accompagner et rassurer les enfants face à cette situation inédite ?

L'UNICEF donne 8 conseils :

  • Poser des questions ouvertes et écouter les réponses.
  • Etre honnête : expliquer la situation d’une manière adaptée à l'âge de l'enfant.
  • Expliquer comment se protéger et comment protéger ses amies et amis.
  • Etre rassurant.
  • S'assurez que l'enfant n’est pas victime ou auteur de stigmatisation.
  • Trouver des exemples positifs.
  • Prendre soin de soi.
  • Faire attention au moment de conclure la conversation.

Des explications adaptées

Aux plus jeunes

Par des mots simples, une histoire et des dessins, Laure GEISLER, médecin généraliste, éclaire les enfants de 3 à 7 ans sur le coronavirus et l'importance du confinement : le coronavirus expliqué aux petits.

Cette vidéo animée avec des Playmobils explique l’épidémie et le confinement aux enfants de 3 à 6 ans.

Le site cocovirus propose des planches de bandes dessinées créées par une psychomotricienne, pour répondre aux questions des enfants liés à l’épidémie et au confinement (comprendre le virus, le confinement, expliquer le télétravail, etc.). Les BD sont disponibles en plusieurs langues. 

Aux adolescentes et adolescents

Quelle que soit la situation, l’adolescence est une période difficile, et la crise actuelle n’arrange rien. Avec la fermeture des écoles et l’annulation d’événements, beaucoup d’adolescents passent à côté de certains des moments les plus importants de leur vie et se voient privés de plaisirs quotidiens tels que les discussions avec leurs amis ou la participation à des cours.

L'UNICEF propose six stratégies pour les adolescentes et adolescents qui doivent faire face à une nouvelle normalité (temporaire).

Les chroniques d'Angelo racontent en dessin le quotidien d'une mère solo en confinement avec un adolescent.
 
La page Facebook et Instagram du rappeur Booba,

Une fois par semaine, le rappeur Booba diffuse des images et témoignages sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) pour inciter les jeunes à respecter le confinement face au Covid-19 (#Coronatime).

Aux enfants soignés en pédopsychiatrie

L’album « Pas le coronavirus ! : le coronavirus expliqué par ton pédopsychiatre », diffusé par la Société́ de l’information psychiatrique (SIP), s’adresse aux enfants soignés en pédopsychiatrie ou pédiatrie, dans les centres médico-psychologiques (CMP, CMPP, CAMSP...), hôpitaux de jour ou à temps plein. Il peut être lu sur smartphone, tablette ou ordinateur par les parents ou les professionnels, aux enfants afin de les aider à comprendre et à les soutenir face à cette épidémie et aux conséquences qui en découlent pour eux.

Aux enfants non francophones

L’association internationale d’Ethnopsychiatrie (AIEP), présidée par le professeure Marie Rose Moro, a développé́ un kit transculturel pour soutenir les parents non francophones à aider leurs enfants à vivre durant cette période de confinement.

Elle a également ouvert une ligne téléphonique de conseils et de soutien pour les personnes non francophones (tamoul, arabe dialectal, libanais, kabyle, soninké, italien, espagnol...) joignable au : 01 58 41 24 26.

Le site traducmed facilite la prise en charge médicale des migrants. Il propose notamment les recommandations des gestes barrière dans différentes langues.
 

 

A lire aussi