Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Contre les violences conjugales, le Département reste mobilisé

Durant la dernière période de confinement, les signalements de violences conjugales étaient en augmentation. Le Département poursuit donc sa mobilisation en mettant en place des dispositifs adaptés aux contraintes actuelles pour protéger les femmes et les enfants victimes.

En cas de violences, il n'y a pas besoin d'attestation pour quitter son domicile. En cas d'urgence, appelez le 17. 

Au quotidien, les équipes professionnelles du Département, en partenariat avec les associations et les services de l’État, de police et de justice, accompagnent et protègent les femmes et les enfants victimes de violences conjugales.

 

Les équipes professionnelles du Département poursuivent leur engagement

Un accueil téléphonique pour les femmes et les enfants victimes de violences conjugales, est maintenu durant toute la période de confinement. En cas d’urgence, l’accueil physique peut être assuré pour organiser l’hébergement d’urgence et la mise en sécurité des femmes et des enfants victimes de violences dans tous les Espaces Départementaux des Solidarités (EDS) du Val-de-Marne.

>> Retrouvez la liste des EDS du Val-de-Marne 

 

Les associations locales restent mobilisées


Besoin d'aide ? Appelez les plateformes d'aide (Photo ©Michael Lumbroso)

Les associations s’adaptent aux mesures de confinement et mettent en place divers dispositifs, dont l’accueil téléphonique.

  • APCARS-SAJIR 94 (Bureau d'Aide aux Victimes situé au sein du Tribunal Judiciaire de Créteil)
    - Aide et soutien par une équipe spécialisée (juristes, psychologues, assistantes sociales)
    - 01 41 78 71 86 ou écrire à : victimes@sajir.fr
    - N°VERT 0800 17 18 05

 

  • APCE 94
    - Aide et soutien par une équipe spécialisée (conseillères conjugales, conseillère en économie sociale et familiale, psychologue formée au psychotrauma pouvant proposer des suivis d'enfants ou de jeunes)
    - 01 72 16 56 50 ou écrire à contact@apce94.fr

 

  • CIDFF 94 
    - Aide et soutien par une équipe spécialisée (juristes, psychologues, assistante sociale)
    - 01 72 16 56 50 ( du lundi au vendredi toute la journée) ou écrire à victimes.cidff94@gmail.com

 

  • Tremplin 94 (association de la FNSF)
    - Accompagnement global et au plus près des besoins des femmes victimes et de leurs enfants (entretiens sociaux, consultations psychologiques femmes et enfants, soutien à la parentalité) 
    - 01 49 77 10 34 (du mardi au vendredi en après-midi) ou écrire à tremplin94@orange.fr

 

  • Permanence du Centre Commercial "Quais d'Ivry", tous les mardis après-midi
    - Accueil sur place en toute confidentialité par des professionnelles de l'APCARS, du CIDFF 94 et de l'APCE 94, des juristes et des conseillères conjugales et familiales.
    - S'adresser au comptoir central de l'accueil du Centre ou à un vigile.

 

Services de police et de justice - services de l’état

En cas de violences, il n'y a pas besoin d'attestation pour quitter son domicile. En cas d'urgence, appelez le 17. Signalez votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : ARRETONSLESVIOLENCES.GOUV.FR

 

L’accueil du Bureau d’Aide aux Victimes au Tribunal de Créteil est suspendu mais une permanence téléphonique est assurée par le SAJIR-APCARS : 0 800 17 18 05.

Le bureau poursuit toutefois son activité et a mis en place une cellule téléphonique :

  • Rappel des victimes après le dépôt de plainte
  • Conseils juridiques
  • Entretiens téléphoniques avec un ou une psychologue
  • Accompagnement dans les démarches de dépôt d’ordonnance de protection

Le dépôt de plaintes est possible dans tous les commissariats du Val-de-Marne. Les rendez-vous pris avant le confinement dans les Unités Médico-Judiciaires sont tous maintenus. Les nouvelles victimes qui déposent plainte pour violences sexuelles seront elles aussi reçues. Depuis le 6 avril, les mesures d'éviction des conjoints violents sont renforcées avec la possibilité de les diriger vers un hébergement d'urgence dans un autre département. 

 

Mesures d'urgences et numéros utiles

Le 3919 - Solidarité Femmes poursuit son activité avec ce numéro d'écoute et d'orientation. Le numéro est toujours gratuit et confidentiel. Le 3919 est un numéro gratuit et anonyme fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h.

 

Vous êtes victime ou témoin de violences conjugales, appelez le 17

Le 115 peut orienter les femmes vers des solutions d’hébergement d’urgence.

 

Le 114 est un numéro d'alerte par SMS qui permet de prévenir les forces de l'ordre en toute discrétion

 

Autres informations

#NeRienLaisserPasser

Vous êtes témoin de violences conjugales dans votre voisinage ? N’hésitez pas à appeler le 17, cela peut sauver des vies. Vous êtes victime de violences conjugales ? Les services du Département, les services de l’état, les associations et les services de police et de justice mettent tout en oeuvre pour vous protéger. La plateforme de signalement www.arretonslesviolences.gouv.fr permet aux victimes d’échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé. La plateforme est gratuite et accessible 24h/24, 7j/7.

Des points d’accueil et d’accompagnement sont également mis en place devant certains supermarchés. 

Enfin, les enfants victimes de violences (psychologiques, physiques ou sexuelles) peuvent appeler le 119 (ou se rendre sur le site www.allo119.gouv.fr).

Lutte contre les violences faites aux femmes : des équipes à votre écoute

Le Conseil départemental met à disposition des informations pratiques et utiles comme les...

A lire aussi