Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Contre les violences conjugales, le Département reste mobilisé

mis à jour le 22/04/2020

Durant cette période de confinement, les signalements de violences conjugales sont en augmentation. Le Département poursuit donc sa mobilisation en mettant en place des dispositifs adaptés aux contraintes actuelles pour protéger les femmes et les enfants victimes.

Le 3919 - Solidarité Femmes poursuit son activité, du lundi au samedi de 9h à 19h. Le numéro est toujours gratuit et confidentiel.

Au quotidien, les équipes professionnelles du Département, en partenariat avec les associations et les services de l’État, de police et de justice, accompagnent et protègent les femmes et les enfants victimes de violences conjugales.

Les équipes professionnelles du Département poursuivent leur engagement

Un accueil téléphonique pour les femmes et les enfants victimes de violences conjugales, est maintenu durant toute la période de confinement. En cas d’urgence, l’accueil physique peut être assuré pour organiser l’hébergement d’urgence et la mise en sécurité des femmes et des enfants victimes de violences dans 6 des Espaces Départementaux des Solidarités (EDS) du Val-de-Marne. Il est recommandé d’appeler les EDS avant de se déplacer :

  • EDS de Champigny-sur-Marne "Centre" : 01 56 71 46 28
  • EDS de Fontenay-sous-Bois : 01 56 71 47 35
  • EDS d'Orly : 01 48 84 60 42
  • EDS d'Ivry-sur-Seine : 01 49 87 12 54
  • EDS de Créteil : 01 45 13 81 37
  • EDS de Boissy-Saint-Léger : 01 56 71 45 48

 

Les associations locales restent mobilisées


Besoin d'aide ? Appelez les plateformes d'aide (Photo ©Michael Lumbroso)

Les associations s’adaptent aux mesures de confinement et mettent en place divers dispositifs, dont l’accueil téléphonique.

Tremplin 94

Le standard est assuré pour effectuer en direct des entretiens téléphoniques et évaluer la situation de risque et de danger. L’association poursuit également sa mission d’accompagnement pour des audiences au Tribunal en cas de situation sensible et les évaluations pour le Téléphone Grave Danger en lien avec le TGI de Créteil.

 

CIDFF – Centre d’Information sur les Droits des femmes et des familles

Le point d’accès au droit et à la médiation est actuellement fermé et les permanences sont suspendues. Le CIDFF 94 reste joignable par téléphone ou par courriel pour toute question juridique.

APCE 94

Le standard reste ouvert. Les femmes victimes de violences peuvent contacter l’association, elles seront ensuite orientées vers des rendez-vous téléphoniques.

Viols Femmes Info (CFCV)

Le service est réduit mais l’association reste joignable.

 

Services de police et de justice - services de l’état

L’accueil du Bureau d’Aide aux Victimes au Tribunal de Créteil est suspendu mais une permanence téléphonique est assurée par le SAJIR-APCARS : 0 800 17 18 05.

Le bureau poursuit toutefois son activité et a mis en place une cellule téléphonique :

  • Rappel des victimes après le dépôt de plainte
  • Conseils juridiques
  • Entretiens téléphoniques avec un ou une psychologue
  • Accompagnement dans les démarches de dépôt d’ordonnance de protection

Le dépôt de plaintes est possible dans tous les commissariats du Val-de-Marne. Les rendez-vous pris avant le confinement dans les Unités Médico-Judiciaires sont tous maintenus. Les nouvelles victimes qui déposent plainte pour violences sexuelles seront elles aussi reçues. Depuis le 6 avril, les mesures d'éviction des conjoints violents sont renforcées avec la possibilité de les diriger vers un hébergement d'urgence dans un autre département. 

 

Mesures d'urgences et numéros utiles

Le 3919 - Solidarité Femmes poursuit son activité, du lundi au samedi de 9h à 19h. Le numéro est toujours gratuit et confidentiel. 

 

Vous êtes victime ou témoin de violences conjugales, appelez le 17

Le 115 peut orienter les femmes vers des solutions d’hébergement d’urgence.

 

Le 114 est un numéro d'alerte par SMS qui permet de prévenir les forces de l'ordre en toute discrétion

 

Autres informations

#NeRienLaisserPasser

Vous êtes témoin de violences conjugales dans votre voisinage ? N’hésitez pas à appeler le 17, cela peut sauver des vies. Vous êtes victime de violences conjugales ? Les services du Département, les services de l’état, les associations et les services de police et de justice mettent tout en oeuvre pour vous protéger. La plateforme de signalement www.arretonslesviolences.gouv.fr permet aux victimes d’échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé. La plateforme est gratuite et accessible 24h/24, 7j/7.

Si vous ne trouvez pas immédiatement la police ou la gendarmerie, vous pouvez également vous rendre dans une pharmacie. L’Ordre des pharmaciens transmet à ses membres des consignes pour faciliter le signalement des violences ; et leurs alertes sont considérées comme prioritaires par les forces de l’ordre.

Dans le cas où votre conjoint violent insiste pour vous accompagner dans vos courses, vous pouvez dire "MASQUE 19" au pharmacien ou à la pharmacienne qui vous sert.

Des points d’accueil et d’accompagnement sont également mis en place devant certains supermarchés. 

Enfin, les enfants victimes de violences (psychologiques, physiques ou sexuelles) peuvent appeler le 119 (ou se rendre sur le site www.allo119.gouv.fr).

Violences conjugales : des équipes à votre écoute

Le Conseil départemental met à disposition des informations pratiques et utiles comme les...

A lire aussi