×

En raison du mouvement national de mobilisation contre la réforme des retraites, l'accueil des services départementaux est susceptible d'être modifié. Nous vous invitons à vous renseigner en téléphonant avant tout déplacement. Merci pour votre compréhension.

Droits des femmes : le Département agit contre le cybersexisme

mis à jour le 27/03/2019

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes qui a lieu le 8 mars, le Département met en exergue toute cette semaine les initiatives destinées à valoriser l'égalité entre les femmes et les hommes. L'un des champs d'actions du Département : la lutte contre le cybersexisme et le cyber-harcèlement.

Corollaire d'une société en pleine mutation digitale, nos moyens de communication sont désormais foisonnants. Cet éventail de médias à notre disposition, et à disposition des plus jeunes, ne doit pas faire oublier les dérives possibles : le sexisme envahit désormais l'espace virtuel.

Le cyber-harcèlement de plus en plus présent, même à l'adolescence

Infographie sur le cyber-harcèlement et cybersexisme
Infographie sur le cyber-harcèlement et cybersexisme

Le sexisme et le harcèlement prennent de plus en plus de place et l'espace numérique n'est pas une exception. Les conséquences aussi dévastatrices que celles survenant dans la vie réelle peuvent survenir.

Les femmes en sont particulièrement victimes, comme le démontre une étude réalisée par le Centre Hubertine Auclert sur des femmes victimes de violences conjugales : 

  • 80% des femmes déclarent avoir reçu de manière répétée des insultes ou injures via leur téléphone de la part de leur partenaire (ou ex).
  • la moitié a déjà été menacée de mort par son partenaire (ou ex) par le biais d'appels, SMS ou encore messages sur les réseaux sociaux.

Les jeunes filles ne sont pas épargnées. Selon une autre étude réalisée sur des jeunes entre 12 et 16 ans :

  • 1 adolescente sur 8 a été l’objet de rumeurs sur son comportement sexuel ou amoureux ;
  • Les filles sont 2 fois plus nombreuses à avoir été forcées à envoyer un selfie intime, souvent sous pression de leur petit ami ou leur entourage ;
  • 1 fille sur 11 a vu une photo ou vidéo intime d’elle diffusée sans son consentement;

 

 

Le Val-de-Marne engagé dans la campagne de sensibilisation

Conscient des conséquences que le cybersexime peut engendrer, le Département a choisi d'agir avec l'appui du Centre Hubertine Auclert, centre de ressources et organisme régional dont le Conseil départemental du Val-de-Marne est membre. L'objectif : sensibiliser le public. La conférence départementale de l'égalité femmes-hommes, un évènement annuel, a d'ailleurs déjà ouvert la porte à cette question en 2017 : un temps d'échanges indispensable avant la mise en place d'actions. Aurélie Latoures, membre du Centre Hubertine Auclert, avait ainsi animé un atelier pour présenter le cyber-sexisme.

Comment agir face au cybersexisme ?

Lors de cet atelier, il était proposé d’adopter une posture favorable à l’égalité filles-garçons. Les discussions avec les filles et les garçons doivent porter sur le rôle des images en ligne et dans les médias, les droits (vie privée, droit à disposer de son corps, liberté de consentement) et les devoirs en ligne (conséquence des agissements). Il importe que les jeunes sachent qu’il est possible d’agir.

C'est en ce sens qu'un film de prévention, "Victime pendant 5 ans", a été réalisé par des lycéennes sous la supervision du Département. La classe de première esthétique du lycée des Métiers d’Orly a travaillé autour de la lutte contre le harcèlement et le cyber-sexisme pendant l’année scolaire 2015/2016. Le Département du Val-de-Marne, engagé pour la lutte contre les violences faites aux femmes, a largement accompagné cette démarche, grâce à l’implication de l’équipe éducative, en venant nourrir la réflexion et les recherches des élèves.

Les élèves de cette classe, essentiellement féminine, ont réalisé une enquête dans le lycée et une exposition pour débattre avec les autres élèves. Elles ont aussi construit et réalisé un film afin de sensibiliser les collégiennes et collégiens du Val-de-Marne. Ce film retrace la véritable histoire d’une élève, qui a été victime de harcèlement – en ligne et hors ligne – pendant toute sa scolarité de collège et sa première année de lycée.

Le droit des femmes est l'affaire de tous et toutes : la mobilisation doit continuer.

 

 

À lire aussi :

Conférence départementale de l’égalité femmes-hommes 

Le Conseil département s’engage tout au long de l’année pour favoriser...

Observatoire de l'Egalité Femmes/Hommes

En 2000, le Département créait l'Observatoire de l'Egalité femmes/hommes....

A lire aussi