×

En raison du mouvement national de mobilisation contre la réforme des retraites, l'accueil des services départementaux est susceptible d'être modifié. Nous vous invitons à vous renseigner en téléphonant avant tout déplacement. Merci pour votre compréhension.

Droits des femmes : le Département agit contre les inégalités dans le sport

mis à jour le 27/03/2019

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes qui a lieu le 8 mars, le Département met en exergue toute cette semaine les initiatives destinées à valoriser l'égalité entre les femmes et les hommes. Aujourd'hui, focus sur les femmes et le sport.

Les inégalités et les stéréotypes de genres sont encore très présents, notamment dans la culture. Le Département agit, à son échelle, pour lutter contre ces inégalités et les actions se font également dans d'autres secteurs, comme le sport. 

Des adolescentes en décrochage sportif

Les filles pratiquent moins le sport à l'adolescence
Les filles pratiquent moins le sport à l'adolescence

En 2015, le ministère des sports a réalisé une étude sur le sport au féminin : les licences sportives délivrées aux femmes représentaient 37 % au niveau national. Cette même étude mettait en exergue un très net décrochage des jeunes filles licenciées au moment de l'adolescence. Si, entre 10 et 14 ans, 40% des jeunes filles pratiquent du sport dans un club, le taux chute à 25% sur la tranche 15-19 ans et 10% sur la tranche 20-24 ans. De cette déperdition progressive des licenciées pendant l'adolescence, en résulte un chiffre : au début de l'âge adulte, entre 20 et 24 ans, le taux de licence des hommes finit par être 2,5 fois supérieur à celui des femmes.

Encourager les jeunes filles à pratiquer le sport

Pour contrer cette inégalité, il est important d'agir dès cette période cruciale qu'est l'adolescence. C'est pourquoi le Département encourage les filles à pratiquer le sport. Pour ce faire, le Département participe financièrement à la licence sportive des collégiennes de 4ème et 3ème, sans condition de ressourcesEt le travail réalisé avec les jeunes ne s'arrête pas là. 

Les préjugés sont coriaces pour les femmes qui pratiquent du sport et ce n'est pas Estelle Mossely, championne du monde et olympique de boxe, qui dira le contraire. C'est d'ailleurs pour contribuer à éliminer les stéréotypes de genre que la jeune femme a fondé une association, L'Observatoire européen du sport féminin (OESF), et a lancé une campagne "Boxons les préjugés" à laquelle le Département s'est joint. Il y a quelques jours, la sportive de haut niveau rencontrait des collégiennes et collégiens dans le Val-de-Marne afin de déconstruire le(ur)s idées reçues sur les femmes et le sport. Un travail d'éducation et de citoyenneté crucial pour faire évoluer les mentalités de ces futurs adultes et avancer vers la parité.

 

>> Lire l'interview complète d'Estelle Mossely dans le numéro de mars 2019 du magazine Val-de-Marne (page 20)

Le droit des femmes est l'affaire de tous et toutes : la mobilisation doit continuer.

 

 

 

 

A lire aussi :

À lire aussi :

Observatoire de l'Egalité Femmes/Hommes

En 2000, le Département créait l'Observatoire de l'Egalité femmes/hommes....

Un plan d’actions pour l’égalité

Le Département a adopté à l’unanimité un plan d’actions pour l’égalité...

Services et aides associés

A lire aussi