×

En raison du mouvement national de mobilisation contre la réforme des retraites, l'accueil des services départementaux est susceptible d'être modifié. Nous vous invitons à vous renseigner en téléphonant avant tout déplacement. Merci pour votre compréhension.

Droits des femmes : le Département lutte contre les violences

mis à jour le 27/03/2019

Lutter contre les violences faites aux femmes ? C'est un combat à mener toute l'année. À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes qui a lieu le 8 mars, le Département met en exergue toute cette semaine les initiatives destinées à valoriser l'égalité entre les femmes et les hommes. Aujourd'hui, lumière sur les dispositifs mis en place pour lutter contre les violences.

De plus en plus médiatisées, les violences faites aux femmes restent difficiles à gérer. En cause, la peur des victimes qui les contraint souvent au silence. Violences physiques, sexuelles, au sein du couple, ou non... Toutes les violences faites aux femmes méritent l'attention de la société.

 

Violences faites aux femmes : un fait grave de société

Infographie sur les violences faites aux femmmes
Infographie sur les violences faites aux femmmes

Au niveau national, les chiffres sont alarmants : 

  • 25 % des femmes âgées de 20 à 69 ans déclarent avoir subi au moins une forme de violence dans l’espace public au cours des 12 derniers mois ;
  • En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire intime ;
  • Parmi les femmes victimes de viol et de tentatives de viol  : les agressions ont été perpétrées par une personne connue de la victime, dans 91% des cas ; et dans 47 % des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur des faits ;
  • En 2016, plus de 17 600 personnes ont été condamnées pour des violences sur leur partenaire ou ex-partenaire. 96 % étaient des hommes.

 

Aide et protection des victimes dans le Val-de-Marne

En cas de danger, ne restez pas seule : plusieurs dispositifs d'aide et d'écoute existent (police, associations, EDS...)

Différents dispositifs sont déjà mis en place et, à son échelle, le Département s'engage également. Déjà, en 2016, la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes était déclarée grande cause départementale.  Depuis, les soutiens et actions n'ont pas cessé.

Le Département apporte son soutien à diverses associations comme le Collectif féministe contre le viol qui propose une plateforme téléphonique ou encore Tremplin 94- SOS Femmes. Cette dernière organise tous les ans en novembre, à l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, une course très populaire destinée à sensibiliser le grand public : la Mirabal. En novembre 2018, l'évènement était mis en place pour la 8ème année.

 

Pour fluidifier la prise en charge des victimes qui n'osent pas toujours se manifester, le Département a signé l'été dernier un protocole avec la préfecture du Val-de-Marne et le Tribunal de grande instance. Celui-ci aidera les professionnels à mieux répondre aux besoins et à mieux prendre en charge les victimes. Ce protocole s’appuie notamment sur le réseau des vingt espaces départementaux des solidarité (EDS), des policiers, des psychologues et des réseaux d’associations.

Plus concrètement, un centre d'accueil et d'hébergement d'urgence pour les femmes victimes de violences, a ouvert sur le territoire il y a quelques semaines avec le soutien du Département. Et le dispositif de téléprotection "Téléphone grave danger" a été renforcéEt parce que la lutte contre ces violences passe aussi par l'éducation et la pédagogie, des formations sont prévues, notamment dans le catalogue CPPA.

Le Conseil départemental du Val-de-Marne a été distingué en mars 2018 pour ses actions en faveur des femmes et a reçu le prix annuel de la collectivité la mieux engagée contre les violences faites aux femmes. Une distinction qui n'affaiblit pas pour autant la motivation et la détermination du Département dans l'engagement contre les violences faites aux femmes. 

 

À lire aussi :

Observatoire de l'Egalité Femmes/Hommes

En 2000, le Département créait l'Observatoire de l'Egalité femmes/hommes....

A lire aussi