Entre Nelson Mandela et le Val-de-Marne, des relations fortes

mis à jour le 27/03/2019

Né le 18 juillet 1918, Nelson Mandela aurait eu 100 ans cette année. L'occasion de revenir sur les liens puissants qui unissent le prix Nobel de la Paix et le département du Val-de-Marne.

Décédé en 2013, Nelson Mandela aurait fêté ses 100 ans, ce 18 juillet 2018. Un anniversaire célébré dans le monde entier, qui est aussi l'occasion d'honorer cette figure politique sud-africaine, symbole d'égalité et fervent défenseur des droits de l'homme. Hommage d'autant plus pertinent que "Madiba", surnom qui lui était donné, avait noué des liens forts avec le département. En témoignent les nombreuses références distillées dans le Val-de-Marne qui lui sont dédiées.

 

Pont, square, piscine... Le nom Mandela gravé dans le Val-de-Marne

Avant même sa sortie de prison, le 11 février 1990, le nom de Mandela était déjà inscrit sur les pierres du patrimoine territorial, comme autant de marques de soutien aussi indéfectibles que fières. Divers lieux du Val-de-Marne portent ainsi le nom du militant, comme le pont d'Ivry-sur-Seine (depuis 1989), le square de Valenton (depuis 1986), la bibliothèque municipale de Vitry-sur-Marne (depuis 1990) ou encore la piscine de Villeneuve-le Roi (depuis 1987). Les hommages ne s'arrêtent pas aux constructions puisque l'ancien président d'Afrique du Sud a également été fait citoyen d'honneur de Villejuif et Ivry-sur-Seine, entre autres, à la fin des années 80.  Des manifestations de soutien pléthoriques qui sont à corréler avec l'émergence en 1986, à Arcueil, de la Rencontre nationale contre l'apartheid (RNCA). Une association prégnante dans la lutte contre l'apartheid sud-africaine. 

 

Mandela et le Val-de-Marne, une histoire d'amitié


 DR/ Archives départementales du Val-de-Marne)
Nelson Mandela à Arcueil en 1996(Crédit : DR/ Archives départementales du Val-de-Marne)

La complicité entre le département et Mandela a trouvé son apogée lors des voyages de celui-ci sur le territoire val-de-marnais. En octobre 1993, il s'était rendu à Villejuif dans le cadre d'une manifestation organisée par la RNCA. Trois ans plus tard, le 14 juillet 1996, alors qu'il était président de l'Afrique du Sud, Mandela avait modifié le parcours de son voyage officiel pour prendre la parole à Arcueil. Il avait alors souhaité honorer la mémoire de Dulcie September, une militante anti-apartheid sud-africaine assassinée en 1988. Nelson Mandela avait ainsi tenu un puissant discours avant d'assister à la pose de la plaque commémorative sur la dernière résidence de sa camarade.

Mandela mis à l'honneur à Arcueil

Depuis le mois de mars 2018, la ville d'Arcueil met Dulcie September et Nelson Mandela à l'honneur à travers un parcours artistique et culturel. Depuis le 14 juin et jusqu'au mois de septembre 2018, une exposition participative, dans le hall de l'hôtel de ville, évoque les liens entre Arcueil et l'Afrique du Sud ainsi que cette forte amitié fortement liée à la lutte contre l'apartheid.