Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Fouille archéologique à Saint-Maur-des-Fossés

mis à jour le 03/09/2020

Pendant plusieurs mois, Département et l'INRAP réaliseront une fouille archéologique suite au précédent diagnostic ayant révélé des vestiges du XIVe siècle.

De septembre 2020 à janvier 2021, le Département du Val-de-Marne, conjointement avec l’Inrap (institut national de recherches archéologiques préventives), réalisera une fouille archéologique à Saint-Maur-des-Fossés sur le site de l’abbaye de fondation mérovingienne.

En effet, au préalable à une construction dans la résidence de l’Abbaye, un précédent diagnostic archéologique a révélé des vestiges du XIVe siècle. Les vestiges concernent l’enceinte et le bief (déviation de la Marne pour alimenter des moulins) mais aussi des sols et des murs d’une occupation, encore inconnue.

Un égout souterrain est également attendu. L’objectif consistera à préciser la chronologie et de caractériser les éléments structurants et les organisations spatiales permettant d’expliciter les modalités d’occupation.

 

Qu'est-ce qu'une fouille archéologique ? 

Après diagnostic, l’État peut prescrire une fouille archéologique préventive en amont des travaux d’aménagement. Au cours de cette opération, les archéologues recueillent toutes les données permettant de reconstituer l’histoire du site et de ses occupations anciennes.

>> En savoir plus sur les étapes d'une fouille archéologique sur le site de l'Inrap

 

Sauvegarder le patrimoine et aménager le territoire

La recherche est un bien commun à transmettre à chaque citoyen pour lui fournir les moyens d’une réflexion partagée. Dans le prolongement de ses activités de recherches, le Département organise des expositions et des conférences. Il diffuse aussi des publications auprès d’un large public. L’espace d’aventures archéologiques accueille régulièrement tous les publics (journées du patrimoine, fêtes départementales ou locales, journées nationales de l’archéologie, Estival archeo, etc.). Les scolaires et les personnes en situation de fragilité font l’objet de projets spécifiques (ateliers pédagogiques, expérimentations, etc.) L'ambition du Département dans la sauvegarde du patrimoine archéologique dure depuis déjà 40 ans.