Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Intégrer et maintenir dans l'emploi les personnes en situation de handicap

A l'occasion de la semaine européenne de l'emploi des personnes handicapées, du 16 au 22 novembre 2020, le Département rappelle son engagement pour une société plus inclusive, envers les personnes en situation de handicap.

8,2 % des personnes demandeuses d'emploi sont en situation de handicap / 61 % d'entre elles sont en chômage de longue durée (source : Agefiph - juin 2020)

Alors que les conséquences économiques de la crise sanitaire commencent déjà à se faire ressentir, les publics les plus fragiles sont les premiers exposés. L'employabilité des personnes en situation de handicap risque d'être mise à mal. Selon l'Agefiph, avec la crise "ce sont près de 20 000 personnes handicapées supplémentaires qui pourraient perdre leur emploi, ce qui casserait la dynamique d’amélioration de ces dernières années".

Pour limiter les impacts d'un handicap -visible ou invisible- sur son employabilité, toute personne concernée peut demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la MDPH du Val-de-Marne.

La RQTH attribue un statut particulier à sa ou son titulaire et donne droit à différents avantages à la personne employée et à l’employeur, comme l'aide au maintien dans l'emploi. La personne détentrice de la RQTH n’a aucune obligation de déclarer son handicap.

Emploi : 5 raisons de demander la RQTH 

La RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) permet d’aider les personnes en situation de handicap à accéder au monde du travail ou à maintenir leur emploi. La demande de RQTH s’effectue en déposant un dossier complet à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) permet de :

  • bénéficier du soutien du réseau de placement spécialisé Cap Emploi ;
  • accéder à des stages de pré orientation ou de rééducation professionnelle ;
  • accéder aux contrats de travail "aidés" ;
  • bénéficier d’aides pour obtenir un aménagement du poste de travail adapté au handicap ;
  • accéder à des formations professionnelles qualifiantes et adaptées au handicap. 

>> Toutes les aides du Département destinées aux personnes en situation de handicap

 

Recruter des personnes handicapées : l'obligation d'emploi dans les entreprises publiques et privées

Tout employeur d'au moins 20 salariés doit employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total. L'obligation d'emploi concerne tous les salariés et toutes les salariées du secteur privé ou public, quelle que soit la nature du contrat. L'employeur doit déclarer chaque année le nombre d'emplois occupés par un travail handicapé pour justifier qu'il respecte son obligation d'emploi. Si l'employeur ne respecte pas son obligation d'emploi, il doit verser une contribution annuelle.

C'est la loi du 10 juillet 1987 qui a mis en place l'obligation d'emploi des travailleurs handicapées (OETH). La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées en revoit certaines dispositions tout en renforçant les mécanismes d'incitation à l'embauche.

L'emploi des personnes en situation de handicap au sein du Département 

Le Conseil département du Val-de-Marne est fortement impliqué pour intégrer et maintenir dans l’emploi ses agentes et agents en situation de handicap. Depuis la première déclaration de 2006, le taux d’emploi légal d’agentes et d’agents relevant de l’obligation d’emploi (telle que définie par la loi du 11 février 2005) a doublé : la collectivité est passée d’un taux de 5,1 % en 2006 à 10,4 % en 2019

L'engagement du Département se traduit aussi par des actions de soutien et d’accompagnement psychologique : en 2019, plus de 100 postes ont été aménagés pour des agentes et agents départementaux, en fonction du handicap. Au Département, chaque agent et agente présentant un handicap peut bénéficier d’un accompagnement spécifique et d’un suivi médical personnalisé et renforcé par le biais de la Mission Handicap et de la médecine préventive

 

 
LUMIERE SUR... le handicap invisible

Si l'inconscient collectif a tendance à associer "handicap" à "fauteuil roulant", ce n'est pourtant pas aussi évident à déterminer. Selon plusieurs études, 80% des handicaps sont dits "invisibles".

Ainsi, des maladies chroniques, des troubles cognitifs et autres déficiences sensorielles (pour ne citer que ces exemples) peuvent être considérés comme handicapants au quotidien. Il est impossible de recenser les handicaps invisibles car ceux-ci ont chacun leurs spécificités.

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

La Maison départementale des personnes handicapées est le lieu unique permettant aux...

4e schéma en faveur des personnes en situation de handicap (2016-2020)

Pour répondre aux besoins des Val-de-Marnais en situation de handicap, le Département mène...

Services et aides associés