Josette Audin : son combat mis à l'honneur dans le Val-de-Marne

mis à jour le 27/03/2019

Josette Audin s'est éteinte à 87 ans, le 3 février dernier. Cette militante d'exception, qui a combattu toute sa vie contre une injustice, sera mise à l'honneur par le Département dès septembre 2019. Une fierté pour le Val-de-Marne.

Militante aux convictions indéfectibles. Mère dévouée de trois enfants. Épouse déterminée. Et surtout, femme d'exception. Josette Audin cumulait les casquettes. Pendant plus de 60 ans, cette femme s'est battue pour faire reconnaître la responsabilité de l'État français dans la mort de son mari, Maurice, pendant la guerre d'Algérie. C'est finalement en 2018 qu'elle a obtenu gain de cause après des années d'un engagement inconditionnel. Et c'est pour saluer l'histoire de cette femme que le Département et la ville de Vitry-sur-Seine ont choisi, dès décembre 2018, de baptiser le 105e collège du nom de "Josette et Maurice Audin". Un hommage rappelé début janvier 2019, lors des vœux du Conseil départemental auxquels Madame Audin et son fils Pierre ont accepté de participer

 

Une femme déterminée

La passion commune pour les mathématiques, l'Algérie et l'engagement politique ont permis à Josette et Maurice Audin de construire leur amour dès 1952. Cinq ans, un mariage et trois enfants plus tard, en pleine guerre d'Algérie, leur histoire est bouleversée. Le mathématicien et militant Maurice Audin, alors âgé de 25 ans, est embarqué par des militaires français venus le chercher dans son domicile d'Alger où il vit avec sa famille. Il ne donnera plus jamais de nouvelles.

Il lui faudra attendre 61 ans de combats acharnés et de sollicitations diverses pour que Josette Audin obtienne gain de cause

Dès juillet 1957, Josette Audin dépose plainte contre X pour homicide involontaire mais un non-lieu est prononcé. Malgré les obstacles, l'épouse s'évertue à faire la lumière sur la disparition de son époux, bien déterminée à prouver que son mari a été tué. Il lui faudra attendre 61 ans de combats acharnés et de sollicitations diverses pour que Josette Audin obtienne gain de cause. Le 13 septembre 2018, le président de la République, Emmanuel Macron, est venu demander pardon à Josette Audin au nom de la Nation et a ainsi reconnu officiellement la responsabilité de l'État. Selon la déclaration de l'Élysée, "Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile". Le chef de l'État a également reconnu que cette mort a été "rendue possible par un système légalement institué" en Algérie. 

Ce sont ces valeurs humanistes, admirablement portées par Madame Audin, que le Val-de-Marne entend véhiculer avec le collège qui portera ce nom. 

 

 

Le 105e collège du Val-de-Marne portera le nom de Josette et Maurice Audin

Des valeurs d’humanisme et de liberté résonnent dans le nom de Maurice Audin

Suite à une proposition du Conseil municipal de Vitry-sur-Seine, le Département a retenu la proposition de "Josette et Maurice Audin" comme dénomination du 105e collège, surnommé jusqu'alors "Seine-Gare", qui ouvrira en septembre 2019. Une proposition porteuse de sens pour les générations futures tant les valeurs d’humanisme et de liberté résonnent dans le nom de Maurice Audin, mathématicien et militant communiste algérien mort sous la torture. Pour Pierre, fils de Josette et Maurice Audin, l'attribution de ce nom pour un établissement scolaire a une portée symbolique forte : "Ça veut dire quelque chose par rapport à la façon dont on peut éduquer les jeunes de ce pays. Pour que les choses qui se sont passées ne se reproduisent plus".

 

L'établissement pourra accueillir 650 élèves

Les Départements assurent comme responsabilité la construction, l'entretien et le financement de fonctionnement des collègues. En 2012, la décision de construire un nouveau collège sur la commune de Vitry-sur Seine pour répondre aux évolutions démographiques du quartier est actée. L'établissement, dont l'ouverture est prévue pour septembre 2019, est implanté entre la gare et la Seine, sur l'ancienne zone industrielle de Vitry. Le collège s'étendra sur plus de 6700 m² de locaux afin d'accueillir près de 650 élèves. Une construction importante (collège + gymnase) pour laquelle le Département a investi 24 millions d'euros. 

Le président du Conseil départemental, Christian Favier, a fait connaître son immense tristesse après l'annonce de la disparition de Madame Josette Audin

Photo : ©Michael LumbrosoPhoto : ©Michael LumbrosoPhoto : ©Michael LumbrosoPhoto : ©Michael LumbrosoPhoto : ©Michael LumbrosoPhoto : ©Michael Lumbroso

 

La construction et l’entretien des collèges

Le Département est responsable de la construction et de l’entretien des 104 collèges...

A lire aussi