La crue, un sujet d’exercice pour le Val-de-Marne

mis à jour le 27/03/2019

Du 12 novembre au 27 novembre, la Préfecture du Val-de-Marne organise un exercice sur le risque " inondation ". Le Conseil général, engagé depuis 9 ans dans des exercices "crue", s'est associé à la Préfecture pour cet évènement.

Dans le cadre de sa responsabilité réglementaire dans le domaine de la coordination des opérations de secours, la Préfecture organise un exercice de sécurité civile sur le risque d’inondation. Le Conseil Général qui organise chaque année depuis 9 ans un exercice « crue » a choisi de lier son exercice 2014 à celui de la préfecture et de s’associer à l’Etat. Une dizaine de communes a également accepté de s’impliquer afin que tous les échelons de responsabilité concernés par le risque d’inondation soient associés.  Un certain nombre d’opérateurs publics ou privés y participent aussi (SAMU 94, ERDF…).

La durée de cet exercice est de trois semaines, ce qui correspond à la durée réaliste d’un scénario d’inondation puis d’amorce de décrue. Les objectifs sont multiples : perfectionner et renforcer les réflexes opérationnels, partager les méthodes d'action, former les agents de terrain, et optimiser la communication en cas de crise. L’action se déroule au Centre Opérationnel de Défense de la Préfecture, où sont coordonnées les opérations de secours ainsi que sur le terrain, dans la vallée de la Seine.

Situé à la confluence de deux cours d’eau majeurs, la Seine et la Marne, la situation géographique du département l’expose particulièrement à un risque d’inondation. Dans le cas d’une crue équivalente à celle de 1910, près de 20% du territoire seraient inondés  et 250 000 val-de-marnais affectés.

Retour en images sur l'exercice "crue" 2013