Le Département devient sociétaire de la Coop Bio Île-de-France

Depuis le 19 octobre 2015, le Département est sociétaire de la Coop Bio Île-de-France pour soutenir une agriculture BIO et garantir l’accès à une alimentation de qualité dans la restauration scolaire.

Les agriculteurs BIO d’Île-de-France se structurent et le Val-de-Marne les accompagne ! Depuis le 19 octobre, le Conseil départemental est  l'un des 36 sociétaires de la Coop Bio Île-de-France. Cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) a été initiée en septembre 2014 par un Groupement d'Agriculteurs Biologiques en Île-de-France - GAB IDF -. « Cette participation à Coop Bio Île-de-France permet de soutenir les producteurs du territoire, d’agir en faveur de la préservation de la surface agricole et de contribuer à la mise en place de circuits d’approvisionnement bio de proximité », explique Nathalie Zanato du Gab Île-de-France. Coop Bio Île-de-France est notamment portée par des producteurs qui souhaitent développer une activité de surgélation pour assurer un débouché plus large, notamment dans le domaine de la restauration collective. C'est l'une des raisons qui a poussé le Département à siéger dans cette coopérative. 

Le département souhaite s'appuyer sur la Coop Bio Île-de-France pour proposer des produits BIO dans ses collèges. © Michael Lumbroso
Le département souhaite s'appuyer sur la Coop Bio Île-de-France pour proposer des produits BIO dans ses collèges. © Michael Lumbroso

Une subvention de 25 000 euros pour soutenir le projet de surgélation

Depuis 2011, les producteurs commercialisent déjà leur production en s’appuyant sur l’association Fermes bio d’Île-de-France. « Cette expérience leur a permis de jauger la demande en produits bio locaux, explique Nathalie Zanato. Ils ont pris conscience que, pour accroître le volume de produits mis en marché tout en pratiquant des prix plus accessibles, il était nécessaire de s’appuyer sur des ateliers de surgélation, notamment pour mieux intégrer la restauration collective. » Dans ce sens, le Département a décidé de soutenir l’amorçage d'un projet de transformation à travers une subvention de 25 000 euros pour 2015. L’installation des premiers outils de surgélation est prévue en 2016.

Services et aides associés