Le Département poursuit la mise en accessibilité de ses arrêts de bus

mis à jour le 14/12/2017

Le Département a engagé un nouveau programme de mise en accessibilité des arrêts de bus sur son territoire. 316 arrêts supplémentaires répartis sur 24 lignes de bus seront en travaux d’ici la fin de l’année 2017.

Après la mise en accessibilité de 355 arrêts de bus du territoire sur 2015-2016, le Département poursuit son investissement : 3,6 millions d’euros seront engagés pour les nouvelles opérations de 2017 : 316 arrêts répartis sur 24 lignes de bus seront ainsi aménagés. Ces travaux visent à faciliter les déplacements de tous les usagers à travers des aménagements aux stations et aux bus accessibles à tous. Il s'agit généralement d'élargir ou de réhausser les trottoirs afin de garantir un passage fluide des usagers entre les bus et la chaussée, ainsi que de déplacer les mobiliers urbains pour permettre une circulation sans encombre. En 2017, ces opérations concerneront 24 lignes de bus : la ligne 8 Kéolis Seine Val-de-Marne, les lignes RATP 107, 115, 120, 132, 185, 206, 207, 208A, 208B , 210, 308, 323, 325, 380 de la RATP, les lignes SETRA 21 et 23, les lignes STRAV B, J1, J2, K, L, N et la ligne SITUS 07.

Les nouvelles lignes de bus et de tramway sont automatiquement construites pour être accessibles aux personnes à mobilité réduite. ©Julien Paisley
Les nouvelles lignes de bus et de tramway sont automatiquement construites pour être accessibles aux personnes à mobilité réduite. ©Julien Paisley

Une ligne est déclarée accessible lorsque 70% des arrêts sont conformes à la législation

Le Val-de-Marne compte environ 3000 arrêts de bus sur son territoire dont les deux tiers sont déjà déclarés accessibles. L’objectif pour la collectivité est de mettre aux normes les 900 derniers arrêts de bus d’ici 2025. Pour qu’une ligne de bus soit déclarée « accessible », il faut qu’au minimum 70 % de ses arrêts le soient. Le principe de l’accessibilité des transports publics aux personnes handicapées a été posé par la loi du 30 juin 1975, et conforté par la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances.

A travers son engagement volontariste, récompensé en novembre dernier par le Syndicat des Transports d’Île-de-France, le Département œuvre pour atteindre 100% d’arrêts de bus accessibles pour tous avant 2025.

La mise en accessibilité des arrêts de bus

Les transports publics sont de la compétence du Syndicat des transports...

La mise en accessibilité des réseaux de bus

Le Département aménage les quais des lignes de transport pour qu'elles soient...

A lire aussi