Le Département s'engage auprès des collégiens pour un travail de mémoire

mis à jour le 02/05/2019

Depuis 25 ans, le Département soutient et contribue à l'organisation des voyages des élèves de collèges sur des lieux de mémoire. Chaque année, c'est en moyenne 22 collèges, 44 classes et près de 100 professeurs qui participent à ces actions développées par l'UDAC 94 (Union départementale des anciens combattants) et la délégation val-de-marnaise de l'AFMD (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation).

 

Depuis le 18 mars et jusqu'au 14 mai, des collégiennes et collégiens se rendent au camp des Milles dans le cadre d'une sortie scolaire. Ce camp d'internement et de déportation français, ouvert en septembre 1939 dans une usine désaffectée, est désormais un lieu de commémoration qui sert de support pour le travail de mémoire réalisé par ces élèves. Une thématique importante qui trouve pleinement sa place dans le projet éducatif départemental.

Pour Evelyne Rabardel, vice-présidente du Conseil départemental, ce travail de mémoire porte un sens particulier en cette période qui nécessite "de se mobiliser contre les idées qui cherchent à diviser les populations". Ce voyage pédagogique permet ainsi aux plus jeunes de se doter des clés de compréhension de notre environnement, et de trouver des repères nécessaires pour affronter les transformations économiques, sociales et culturelles en cours. 

Cette opération pédagogique, réalisée depuis plus de deux décennies avec le soutien du Département, veut sensibiliser les collégiennes et collégiens grâce au partage de connaissances, mais également grâce à la critique des mémoires et de l'Histoire. Le but ? Exercer pleinement sa liberté d'opinion et favioriser l'émergence d'une mémoire collective où chacune et chacun peut se reconnaître dans la diversité; 

Cette initative départementale dans la préservation des lieux chargés d'histoire trouvera écho avec le futur musée national de la résistance. Ce musée, qui existe déjà à Champigny-sur-Marne, abandonnera dans un an ses actuels 500 m² (à l’espace Jean-Louis-Crémieux- Brilhac) pour une surface deux fois plus grande à l’espace Aimé-Césaire, ancien centre départemental de documentation pédagogique.  

Des collégiens au camp des Milles ©M. LumbrosoDes collégiens au camp des Milles ©M. LumbrosoDes collégiens au camp des Milles ©M. LumbrosoDes collégiens au camp des Milles ©M. LumbrosoDes collégiens au camp des Milles ©M. LumbrosoDes collégiens au camp des Milles ©M. Lumbroso

Conserver et faciliter l’accès à la mémoire : les Archives départementales

Les Archives constituent la mémoire de l’histoire du territoire départemental. Elles...

Réfléchir et questionner : le travail de mémoire

Le travail de mémoire est porteur de valeurs. Il contribue à donner à la population des...

A lire aussi