×

En raison du mouvement national de mobilisation contre la réforme des retraites, l'accueil des services départementaux est susceptible d'être modifié. Nous vous invitons à vous renseigner en téléphonant avant tout déplacement. Merci pour votre compréhension.

Le Val-de-Marne s’engage à diviser par 7 les émissions de gaz à effet de serre de ses bâtiments

mis à jour le 08/08/2017

A l’échelle de l’Île-de-France, le secteur du bâtiment (logements et tertiaires) est à l’origine d’environ 60% des consommations d’énergie et de près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (GES). Avec près d’un million de mètres carrés, les collèges, crèches et autres bâtiments départementaux ont donc un rôle majeur dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Le patrimoine bâti départemental consomme 175 GWh/an ce qui représente une facture de presque 13 millions d’euros (chiffres 2013) ! Les enjeux sont donc environnementaux mais également financiers. C’est pourquoi, le Conseil départemental a adopté à l’unanimité lundi 19 octobre en séance plénière, son schéma directeur énergie (SDE) du patrimoine bâti : le Département veut diviser par 2 les consommations d’énergie de ses bâtiments (par rapport à 2012) et diviser par 7 les émissions de CO2 du patrimoine bâti (par rapport à 2012) d’ici 2050.

Consommation énergétique et émission de gaz à effet de serre (GES) des bâtiments départementaux dans le Val-de-Marne

Pour atteindre ces objectifs tout en maintenant la qualité du service public, le Val-de-Marne s’est fait accompagner par l’Institut NégaWatt et le Cabinet Enertech : impliquer les occupants des bâtiments dans cette démarche, améliorer la performance énergétique du parc immobilier, maîtriser les consommations d’énergie pendant la vie des bâtiments, et diversifier les sources de financement et optimiser les coûts d’approvisionnement en énergie sont les axes stratégiques de cet engagement.

L’ensemble des leviers d’action du Département sont déclinés en 43 fiches : par exemple, obtenir le label "passiv haus" (référence européenne en matière de bâtiments passifs) pour les 5 prochains collèges à construire, améliorer les bâtiments les plus énergivores, développer la géothermie et favoriser la part d’énergies renouvelables qui alimentent les bâtiments départementaux…

 

A l’heure de la COP 21 et de l’initiative "Le Val-de-Marne en mouvement pour le climat", ce schéma directeur énergie réaffirme la politique départementale de réduction des consommations énergétiques et d’émission de gaz à effet de serre.