Limitation des usages de l’eau dans le sud-est du Val-de-Marne

mis à jour le 24/07/2019

En raison de la baisse des niveaux d'eau du Réveillon, la Préfecture du Val-de-Marne a mis en place des mesures de limitation des usages de l’eau et des activités le long de la rivière pour préserver le cours d’eau. Ces dispositifs impactent les installations de rafraîchissement de certains des parcs départementaux.

16 communes du Val-de-Marne concernées

Dans le sud-est du Val-de-Marne, une forte baisse des débits du Réveillon est observée depuis juin et le seuil d’alerte est franchi. Ainsi, des mesures de limitation des usages de l’eau et des activités le long du Réveillon sont nécessaires pour préserver ce cours d’eau et les eaux souterraines avec lesquelles il communique.

Ces mesures visent des activités ayant une incidence directe sur le cours d’eau comme les travaux ou la vidange de plans d’eau dans le Réveillon. 

Il est également demandé de limiter, d'interrompre ou de pratiquer certaines activités sur des plages horaires réduites, notamment pour des raisons de solidarité et de partage de la ressource : remplissage des piscines privées, lavage des véhicules, lavage des trottoirs, manœuvre de bornes d’incendie, arrosage des espaces verts publics ou privés et des terrains de sport, arrosage des jardins potagers, alimentation des fontaines publiques, brumisateurs et dispositifs de rafraîchissement urbain, remplissage des plans d’eau, arrosage des golfs.

Depuis le 18 juillet, un nouveau seuil de baisse des niveaux d'eau du Réveillon a été franchi, impliquant de nouvelles mesures :

  • Interdiction des lavages des voies, voiries, trottoirs, terrasses et façades
  • Arrosage des jardins potagers : interdit entre 8h et 20h
  • Interdiction des brumisateurs et dispositifs de rafraichissement urbain

Plus d'informations sur le site de la Préfecture du Val-de-Marne.

Ces mesures provisoires de limitation des usages de l’eau actées par l’arrêté du Préfet du Val-de-Marne concernent uniquement 16 communes du département : Boissy-St-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trevise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges.

Des impacts dans les parcs départementaux

Ces mesures impactent les dispositifs de rafraîchissement de certains des parcs départementaux :

  • fermeture des jeux d’eau du parc de la Saussaie-Pidoux (une dérogation a été accordée le temps de la canicule),
  • fermeture des arroseurs mobiles des parcs du Morbras, du Rancy, du Plateau et de la Plaine des Bordes (une dérogation a été accordée le temps de la canicule pour le Plateau et la Plaine des Bordes)

Ces mesures peuvent être réévaluées localement en fonction de la météo, en tenant compte de la nécessité de proposer des îlots de fraîcheur en zone urbaine dense. D’une manière générale, la consommation d’eau est toujours raisonnée et les solutions les plus économes sont privilégiées.