Maisons de retraite : sauver leur financement

mis à jour le 15/03/2018

En vigueur depuis 2017, une réforme du financement des maisons de retraite menace le maintien du prix modéré des maisons de retraite (ehpad) en Val-de-Marne. Elle a en effet pour conséquence, une baisse des moyens pour 30 % des établissements, principalement publics et associatifs. Le Département, avec d’autres et comme la Fédération hospitalière de France, demande l’annulation ou la modification de cette réforme.

Quelles conséquences concrètes de cette réforme pour les Val-de-Marnais ?

- Risque d'une augmentation des tarifs en compensation, dans les Ehpad publics notamment, avec une menace directe à la politique de maintien de prix modérés en Val-de-Marne

-L’accessibilité financière des établissements est aussi un enjeu important au niveau national et pour le Conseil départemental du Val-de-Marne. En effet, la moitié des personnes âgées de plus de 65 ans ne dispose pas de revenus suffisants pour payer un séjour en maison de retraite/ehpad

- Risque de baisse du nombre et de la qualification des personnels. Pour les résidents, cela signifierait du temps en moins pour les soins à la personne : aide au lever, aide à la toilette...

Comment le Département agit-il ?

Le Département compte plus de 70 maisons de retraite/ehpad accueillant au total près de 6 000 résidents val-de-marnais. En appliquant strictement la réglementation, 50% des résidents seraient concernés par la diminution des moyens alloués à leur maison de retraite. En réaction, le Département a acté un moratoire sur la mise en œuvre de cette réforme et fait le choix pour l’instant de continuer à compenser la perte de ressources pour les établissements « perdants ».

Signer la pétition

Vous pouvez faire entendre votre voix en signant les 2 pétitions :