Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

⚠ Déconfinement : reprise d’activité progressive

Le Département du Val-de-Marne prend les mesures nécessaires pour assurer la réouverture progressive de ses services publics. Il souhaite garantir avant tout la sécurité du public et du personnel. Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

Pistes cyclables sanitaires en Val-de-Marne : les travaux se poursuivent

Afin de proposer une alternative de circulation efficace et non polluante aux habituels usagères et usagers des transports en commun, le Département crée de nouvelles pistes cyclables sanitaires et réserve les trottoirs aux piétons. Après avoir mis en service des itinéraires cyclables provisoires sur les RD120, RD7 et RD86, les travaux démarrent pour aménager une partie de la RD4, et des tronçons de la RD19.

Au total, 40 km de pistes cyclables sanitaires

La deuxième phase de réalisation des aménagements va permettre aux cyclistes d’emprunter :

  • La RD4, pour rejoindre la gare RER A de Joinville depuis la fourchette de Champigny. Les travaux démarrent le mercredi 20 mai et la piste sera mise en service au plus tard le lundi 25 mai.
  • La RD19 pour rejoindre la ligne 8 du métro, le TVM et la ligne 393, ou la Porte d'Ivry. Le chantier débutera à Créteil le vendredi 22 mai, pour une mise en service aux alentours du 1er juin.

Les dates communiquées sont sous réserve de conditions météorologiques favorables.

Ces nouvelles pistes cyclables sanitaires complètent les trois premières pistes mises en place depuis le 11 mai :

  • Sur la RD120 à Vincennes et Saint Mandé, le long de la ligne 1 du métro et du RER A
  • Sur la RD7 entre le Kremlin-Bicêtre et Chevilly-Larue, le long du métro 7 et du tram 7
  • Sur la RD86, entre Thiais et Fontenay, en partie pour substituer le TVM et le RER A

Ces travaux ont pu être lancés rapidement à la suite d’un travail du Département mené en coordination avec l’Etat, la Région et la Ville de Paris.

Ces pistes cyclables suivront les routes départementales des principales lignes de transport en commun qui traversent le Val-de-Marne. (Carte du réseau cyclable existant et des pistes cyclables sanitaires

D'autres chantiers seront lancés ensuite pour mettre en service les 40 km de pistes cyclables sanitaires que le Département s’est engagé à créer dans le cadre de la sortie du confinement.

La réalisation d’un kilomètre d’aménagement est estimée à 25 000 €, soit pour l’ensemble de l’opération 1 million d’euros. L’opération sera entièrement financée par le Département du Val-de-Marne.

 

Des pistes sur chaussée distinguées par des marquages au sol et des panneaux de signalisation

Afin de garantir la distanciation physique entre cyclistes tout en facilitant la marche sur les trottoirs, ces pistes prendront place sur la chaussée : d'une largeur de 2,50 m en moyenne, elles seront d’abord délimitées par du marquage au sol de couleur jaune, des logos de vélo et une signalisation par des panneaux. 

 

La pose de balisettes et autres mobiliers urbains légers viendra compléter ces aménagements dans les jours et les semaines à venir. Il s’agit d’aménagements dont l’usage sera analysé afin de les améliorer si besoin, en concertation avec les communes et les associations de cyclistes.

Nicolas Van Eeckhout, directeur des transports, voirie et déplacement du Val-de-Marne, précise : « L'objectif est de sécuriser les cyclistes pour leur permettre de circuler mais aussi de les inciter à prendre la piste ».

Les pistes cyclables sont situées principalement sur des routes départementales à 2X2 voies. Dans ce cas de figure, le principe est de neutraliser la voie la plus à droite dans chaque sens de circulation au profit des cyclistes. Les trottoirs seront ainsi exclusivement réservés aux piétons et aux piétonnes qui, eux aussi, auront à respecter les règles de distanciation sociale. Pour les routes départementales à 2x1 voie, l’aménagement de principe sera adapté selon la configuration. Sur ces axes, les trottoirs seront totalement laissés à la circulation piétonne.

Ibrahima Traoré, conseiller départemental en charge des infrastructures routières, rappelle : « Automobilistes, cyclistes, usagers des transports : n’oublions pas que nous sommes tous piétons. C’est pourquoi nous devons aussi faciliter la marche en libérant le maximum d’espace pour les piétons. »

L’ensemble des aménagements a été étudié avec la préfecture de Région et les associations vélos.

 

Le vélo, une solution de mobilité individuelle, efficace et non-polluante

le Département du Val-de-Marne met en place des pistes cyclables provisoires
Pour que les Val-de-Marnais et les Val-de-Marnaises optent pour une solution de mobilité individuelle, efficace et non-polluante, le Département met en place des pistes cyclables provisoires.

Après plusieurs semaines de confinement, le coronavirus circule encore en région parisienne. Les mesures qui permettent de s’en protéger doivent être strictement respectées. 
La distance d’un mètre minimum entre chaque personne réduit considérablement la capacité « normale » des lignes de transport. Des millions de personnes qui ne peuvent pas télétravailler doivent trouver un nouveau mode de déplacement.

« Nous devons éviter que les 5 millions d'usagers des transports collectifs ne se reportent sur la voiture car le réseau routier ne le supportera pas. Cela entraînerait des bouchons monstrueux et une pollution de l'air qui aggraverait le Covid-19. Alors à nous de construire une alternative crédible en très peu de temps. », explique Pierre Garzon, vice-président du Conseil départemental en charge des transports et déplacements.

 

Pour que les Val-de-Marnais et les Val-de-Marnaises optent pour une solution de mobilité individuelle, efficace et non-polluante, le Département met en place des pistes cyclables provisoires. Ces pistes permettront de se déplacer en appliquant les mesures de distanciation sociale tout en limitant l’augmentation de la pollution de l’air liée au trafic routier.