Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

⚠ Déconfinement : reprise d’activité progressive

Le Département du Val-de-Marne prend les mesures nécessaires pour assurer la réouverture progressive de ses services publics. Il souhaite garantir avant tout la sécurité du public et du personnel. Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

Pollution atmosphérique en Île-de-France : la circulation différenciée est mise en place

Airparif, l'association de surveillance de la qualité de l'air, annonce un épisode de pollution à l'ozone en Île-de-France. A cet effet, la Préfecture de Police a mis en place un dispositif de circulation différenciée à partir du jeudi 25 juin matin.

Episode de pollution atmosphérique à l'Ozone en Île-de-France
Episode de pollution à l'Ozone en Île-de-France ; crédit : © Michael Lumbroso

Les conditions météorologiques actuelles liées aux températures dépassant les 30°C et au rayonnement solaire, empêchent la bonne dispersion des polluants. Il est conseillé aux personnes les plus sensibles d’éviter les axes routiers à fort trafic et de reporter les sorties et activités physiques.  

Afin de réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère, la Préfecture de police de Paris met en place la procédure d'alerte ses mesures d’information et de recommandation à partir du jeudi 25 juin matin. Ces mesures d’urgence seront maintenues durant toute la période de persistance de pollution.

 

Concernant le trafic routier :

  • Différer, si possible, les déplacements routiers en Île-de-France et privilégier le télétravail.
  • Mise en place de la circulation différenciée à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86 : seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0 à 2 pourront circuler dans ce périmètre.
  • L’obligation de contournement par la Francilienne des véhicules en transit dont le PTAC excède 3,5 tonnes.
  • Mise en place du forfait journalier pour les transports en commun et gratuité du covoiturage.
  • Réduction de la vitesse de 20 km/h sur les grands axes routiers.

 

Concernant le secteur industriel :

  • Limitation des activités industrielles, agricoles, aéroportuaires
  • Interdiction de brûlages des déchets verts à l'air libre
  • Reporter l'utilisation de produits à base de solvants

 

La Préfecture restera attentive à l’évolution de la situation dans les prochains jours et pourra décider, le cas échéant, de prendre des mesures restrictives de réduction des émissions de polluant.

 

Airparif : comment mesure-t-on la qualité de l’air ?