Pourquoi donne t-on des noms de femmes aux tunneliers ?

Amandine, Steffie ou encore Claire... Les tunneliers portent tous des prénoms féminins. Mais savez-vous pourquoi ?

A quelques semaines du coup d'envoi de la Coupe du monde de football féminin (7 juin au 7 juillet 2019), force est de constater que le football n'est pas mis à l'honneur que dans le sport. Preuve en est : Amandine Henry, joueuse lyonnaise sélectionnée en équipe de France, a récemment donné son nom au quatrième tunnelier du Grand Paris Express dans le Val-de-Marne. Ce dernier, comme tous les autres, porte en effet un nom féminin.

Pourquoi les tunneliers portent-ils des prénoms féminins ?

Cette tradition est liée à Sainte-Barbe, patronne et protectrice des mineurs et des ouvriers qui travaillent en sous-sol. Invoquer Sainte-Barbe avant de creuser le tunnel protègerait des accidents. C'est la raison pour laquelle, depuis le XIXè siècle, on expose et place une statue à l’effigie de Sainte-Barbe à l’entrée du tunnel avant de creuser. Cette statue doit être bénie, tout comme les outils des mineurs et les mineurs eux-mêmes. 

C'est donc pour se placer sous la protection de Sainte-Barbe qu'un prénom de femme, celui de la marraine, est donné aux tunneliers. Pour les récents tunneliers, le prénom a été choisi par des écoliers. Par exemple, le tunnelier Claire, qui creusera le tunnel de la ligne 14 Sud, tire son nom de sa marraine Claire Mérouze, une pilote de Rafale. Ce sont des enfants issus des conseils municipaux des enfants de Thiais et Orly qui ont plébiscité cette marraine parmi cinq propositions. 

La tradition ne s'arrête pas là puisque, lorsque cela est possible, la marraine est invitée à briser une bouteille de champagne sur le tunnelier pour porter chance aux ouvriers et au bon déroulement du chantier, lors de son inauguration, avant que le tunnelier ne commence à creuser.

 

Grand Paris Express : des tunneliers dans le Val-de-Marne

Plusieurs tunneliers ont déjà été baptisés sur le territoire val-de-marnais depuis plus d’un an. Le premier tunnelier de la ligne 15, "Steffie Orbival", a été inauguré au parc départemental du Plateau à Champigny-sur-Marne en février 2018. Son nom fait référence à une pilote de foreuse de parois moulées, salariée d’Atlas Fondation, ainsi qu'à l’association Orbival, créée par le Département, qui soutient la construction de ce métro de banlieue à banlieue depuis 2006. Le 30 mars 2019, c'est "Amandine" -quatrième tunnelier du Grand Paris Express et deuxième à être inauguré sur le territoire val-de-marnais- qui a été baptisé à Cachan, en l'honneur de la joueuse de football Amandine Henry. "Claire", cinquième tunnelier du Grand Paris Express, a été baptisé début avril 2019 à Thiais.

Dans le cadre des travaux colossaux du Grand Paris Express, le Département joue le rôle important de facilitateur en tant qu'acteur majeur du territoire.

 

A lire aussi