Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

⚠ Déconfinement : reprise d’activité progressive

Le Département du Val-de-Marne prend les mesures nécessaires pour assurer la réouverture progressive de ses services publics. Il souhaite garantir avant tout la sécurité du public et du personnel. Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

Restez en forme avec les athlètes du Département

Pour rester en forme malgré le confinement, les sportifs et sportives de haut-niveau en convention avec le Département, vous proposent quelques astuces à mettre en place chez soi facilement.

Au sein du Département, 9 sportifs et sportives de haut-niveau bénéficient d'une convention d'insertion professionnelle, qui leur permet de travailler à temps partiel, tout en menant leur carrière sportive. Pendant cette période de confinement, ils vous proposent une série d'exercices pour rester en forme chez soi : jumping jack avec Amandine Buchard (judo), gainage abdo-lombaire avec Antoine Jesel (aviron), routine sportive de Luka Mkheidze, étirements avec Camille Serme (squash), arraché et épaulé-jeté de Dora Tchakounté (haltérophilie), renforcement de la chaîne abdominale avec Benjamin Auffret (plongeon)...

 

Amandine Buchard - judo

 

Numéro une mondiale en judo dans la catégorie des - de 52 kg, Amandine Buchard est licenciée au Red Star Club Champigny. Elle est médaillée d’argent lors du Championnat du Monde du judo par équipes mixtes (2019) et double médaillée de bronze lors des Championnats d’Europe de judo par équipes mixte et en individuel. Elle est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

 

Antoine Jesel - aviron

 

Ancien rameur valide, Antoine Jesel a remporté de nombreux titres en para aviron (aviron paralympique) et notamment une médaille de bronze lors des Championnats du Monde de Plodiv en 2018. Il est licencié à l'Aviron Marne Joinville. Après avoir participé aux Jeux de Londres (2012) et Rio (2016), il est également qualifié pour Tokyo.

 

Luka Mkheidze - judo

 

Licencié au club Sucy judo, Luka Mkheidze a décroché plusieurs titres : médaille d'argent au Grand Prix de Cancún 2018 et à l’open européen de Minsk 2018, médaille de bronze à l’open européen de Sofia 2018...

 

Camille Serme - squash

 

Joueuse professionnelle de squash, Camille Serme est licenciée à l'US Squash de Créteil. Elle a remporté 4 tournois majeurs du circuit PSA, 2 médailles de bronze au championnat du monde par équipe et est championne d’Europe en titre avec l’équipe de France.

 

Dora Tchakounte - haltérophilie

 
Dora Tchakounté est une haltérophile licenciée à la VGA Saint-Maur. Elle a été sacrée championne de France en 2016 et en 2018 dans la catégorie des - de 58 kg. Elle est qualifiée pour les championnats d'Europe qui déterminent la qualification pour les Jeux de Tokyo.

Benjamin Auffret - plongeon

 
Licencié à la VGA Saint-Maur, Benjamin Auffret est champion de France de plongeon à 10 mètres. Il a fini 4e aux derniers Jeux Olympiques de Rio et se prépare activement pour les Jeux de Tokyo.

 

Des athlètes en convention d'insertion professionnelle

Action sociale, informatique, communication, ressources humaines... Les 9 sportifs et sportives de haut niveau, en convention d'insertion professionnelle, travaillent dans différents services de la collectivité. Les athlètes sont conseillés et accompagnés par le Département dans leur projet professionnel afin d'identifier l'activité qui pourrait le mieux correspondre à leurs compétences, leurs souhaits et leur projet sportif tout en tenant compte des besoins de la collectivité.

Mis en place en 1987, ce dispositif a permis de soutenir une cinquantaine de sportifs et sportives de haut niveau athlètes de haut niveau, afin qu'elles et ils puissent travailler à temps partiel, tout en menant leur carrière sportive. Le Val-de-Marne est l'un des rares Départements à proposer ce soutien.

"Embauchée par le Conseil départemental du Val-de-Marne depuis plusieurs années, ce contrat m’a permis de prendre mon indépendance financièrement au départ, puis cela m’a apporté une sérénité mentale pour pratiquer mon sport et ma passion. J’ai aussi gagné de l’expérience au sein de la direction de la communication avec une équipe motivée et bienveillante." explique Camille Serme.

A lire aussi