Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Solidarité : aide sociale, MDPH... Le Département toujours à vos côtés

Les agentes et agents du Département restent pleinement mobilisés pour assurer le service public départemental. Le personnel fait ainsi son maximum pour accompagner les publics les plus fragiles pendant cette crise sanitaire inédite.

L'humain est au coeur de notre action. Je ne pouvais pas laisser les familles en difficulté.

 

Action sociale : les agentes et agents des EDS toujours à vos côtés

La crise de la Covid a pu générer ou exacerber beaucoup de dificultés sociales et ou financières. Pour aider ces publics fragilisés, le Département fait son maximum pour proposer un accompagnement adapté. Les assistants et assistantes sociales, en première ligne pour aider la population en détresse, témoignent de cet investissement. 

"L'humain est au coeur de l'action. Malgré les difficultés de la crise, on a pu continuer à apporter de l'aide, à être toujours dans l'accès aux droits" explique ainsi Hassiba Hadadou, assistante sociale dans un espace départemental des solidarités (EDS). "Les gens ont vraiment exprimé leur angoisse mais ont surtout remercié notre présence. Ce sont des témoignages qui font chaud au coeur, c'est quand même la gratification de notre travail."

 

INFOS PRATIQUES

Même pendant la crise sanitaire, les Espaces départementaux des solidarités (EDS) restent ouverts sans rendez-vous. Pour trouver l'EDS le plus proche de chez vous, rendez-vous sur notre annuaire des équipements

Le saviez-vous ? Les EDS ont pour mission d’accueillir, d’écouter et d’informer les personnes sur leurs droits et les aides auxquelles elles pourraient prétendre. Ces lieux accueillent toute personne ayant besoin d’un renseignement sur le plan social, économique ou familial.

 


Malgré la crise sanitaire, nous avons continué nos missions au sein de la MDPH.

Handicap : les agentes et agents de la MDPH toujours mobilisés  

La crise de Covid-19 fragilise davantage certains publics, notamment les personnes en situation de handicap. Dans le Val-de-Marne, 101 438 bénéficiaires ont des droits ouverts à la MDPH,soit 7,5% de la population (chiffres de 2019). C'est autant de personnes que le personnel départemental accompagne, même pendant cette situation sanitaire particulièrement dégradée. 

 

INFOS PRATIQUES

La Maison départementale des personnes handicapées du Val-de-Marne (MDPH) accueille du public dans les conditions habituelles avec ou sans rendez-vous. Pour éviter les déplacements, vous pouvez faire ou renouveler des demandes directement en ligne sur le site mdphenligne.fr

Vous avez une question et n'arrivez pas à joindre la MDPH par téléphone ?  La ligne téléphonique peut en effet être saturée en raison d’un grand volume d’appels quotidien. Renouvelez votre appel ultérieurement ou envoyez un courriel à mdph94@valdemarne.fr. Dans tous les cas, sachez que les équipes de la MDPH du Val-de-Marne sont pleinement mobilisées pour répondre au mieux à vos demandes.

Le saviez-vous ? En période de confinement, il n'est pas utile d'avoir une convocation de la MDPH pour justifier le déplacement : il suffit de cocher "Convocation judiciaire ou administrative pour se rendre dans un service public" sur l'attestation officielle.

 


J’ai voulu me rendre utile et faciliter les choses pour celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Vaccination contre la covid : le Département aux côtés des seniors  

Depuis le 4 mars 2021, la lutte contre la covid-19  prend un nouvel élan dans le Val-de-Marne. Un dispositif de vaccination mobile est mis en place par le Département dans les résidences autonomie du territoire. Les seniors volontaires qui y résident peuvent ainsi bénéficier d'une vaccination réalisée par une équipe mobile du Département sans avoir à se déplacer. Un dispositif utile puisque près des trois quarts des personnes vivant dans les résidences autonomie ont plus de 75 ans et certaines d'entre elles ne sont pas en capacité de se déplacer dans l'un des 13 centres de vaccination du Val-de-Marne. 

Ces équipes mobiles reposent sur le volontariat des agentes et agents. "Dans mon entourage, parents, proches et voisins âgés, j’ai vu la difficulté de se faire vacciner. J’ai voulu me rendre utile et faciliter les choses pour celles et ceux qui en ont le plus besoin", raconte Sandrine Ortali, infirmière dans un centre de Protection maternelle et infantile (PMI).

La vaccination mobile auprès des pensionnaires volontaires des résidences autonomie (©M. Genon)La vaccination mobile auprès des pensionnaires volontaires des résidences autonomie (©M. Lumbroso)La vaccination mobile auprès des pensionnaires volontaires des résidences autonomie (©M. Lumbroso)La vaccination mobile auprès des pensionnaires volontaires des résidences autonomie (©M. Lumbroso)

Schéma pour l'autonomie (2020-2025) : des actions en faveur des personnes en situation de handicap

Pour répondre aux besoins des Val-de-Marnais et Val-de-Marnaises en situation de handicap...

Services et aides associés

A lire aussi