Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

Vigilance canicule et épisode de pollution : les services départementaux restent ouverts et s’organisent. Retrouvez plus d'informations ici

Soutien psychologique aux familles endeuillées par le Covid-19 en Ile-de-France

Vous avez perdu un proche des suites du Covid-19 ? Pour vous accompagner dans l’épreuve douloureuse que vous traversez, une cellule de soutien psychologique gratuite est mise en place. Vous pouvez la contacter par téléphone ou par courriel.

Vous avez perdu un proche des suites du COVID 19

Les conditions particulières de ce décès peuvent rendre le deuil plus difficile. Le décès a pu être soudain, les derniers contacts avec votre proche restreints. Vous n’avez peut-être pas pu le revoir et les obsèques sont contraintes par le confinement.

Pour vous accompagner dans l’épreuve douloureuse que vous traversez, vous pouvez contacter un membre de l'équipe mise en place par le Centre régional Psychotraumatisme, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), dans les jours ou les semaines qui viennent.

Ce soutien psychologique permettra un espace de parole libre et d’écoute bienveillante, pour vous, votre famille et/ou vos enfants.

Ces entretiens téléphoniques sont confidentiels et gratuits réalisés par des psychologues et psychiatres du Centre Régional du Psychotraumatisme Paris Nord - CRPPN.

Pour les contacter :
  • Par téléphone au 01 48 95 59 40
    Du lundi au vendredi de 10h à 17h
    En dehors de ces horaires, merci de laisser un message sur la boite vocale en indiquant vos coordonnées.
  • Par courriel : psychotrauma.avicenne@aphp.fr
    afin qu’un un professionnel vous rappelle.

Quelques conseils pour les enfants

  • Soyez disponible pour parler avec vos enfants de la personne décédée sans le forcer à le faire.
  • Soyez attentif à son propre ressenti d’enfant, vous pouvez commencer par lui demander ce qu’il a compris avant de répondre à ses questions.
  • Vous ne pourrez peut-être pas répondre à toutes ses questions, vous pouvez dire que vous n’avez pas toutes les réponses.
  • Utilisez des mots simples, évitez les mots qui pourraient laisser entendre que le défunt pourrait revenir (parti, endormi).
  • Ne soyez pas étonné si l’enfant a besoin d’être davantage avec les adultes qui l’entourent et favorisez les liens avec les personnes importantes pour lui.
  • Dans la mesure du possible, compte tenu du confinement, maintenez une routine quotidienne, rassurante pour l’enfant, tout en veillant à ce qu’il ne s’isole pas trop.
  • Si possible, protégez les enfants des conversations entre adultes, de l’exposition aux médias trop anxiogènes.

Cette cellule est aussi disponible pour vous accompagner autour de la mort et du deuil auprès de vos enfants.

Associations

Vous pouvez aussi vous tourner vers des associations qui rassemblent des familles endeuillées et pouvant vous appuyer dans vos démarches :

Plus de ressources sur le site du Centre National de Ressources et de Résilience (CN2R).