Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Station de dépollution des eaux pluviales en bords de Marne : travaux en cours

mis à jour le 27/08/2021

Lancé à l'automne dernier, le chantier de la station de dépollution des eaux pluviales (SDEP) à Champigny-sur-Marne, s’inscrit dans un plan d’actions global visant à améliorer la qualité de l’eau et à contribuer à la protection de l'environnement en Val-de-Marne.

#Objectifbaignade

La station de dépollution des eaux pluviales (SDEP) qui verra le jour à Champigny-sur-Marne, aura pour objectif de stocker et de dépolluer les eaux de pluie avant leur rejet dans la Marne. La construction de cet ouvrage et de ses deux prises d’eaux, viendra clore l’aménagement du bassin versant du ru de la Lande, engagé de longue date par le Département.

Le Département poursuit ainsi concrètement son objectif de préserver et de redévelopper la biodiversité. L’amélioration de la qualité de l’eau en milieu naturel permettra également le retour à la baignade dans la rivière, à l’horizon 2024.

 

La station de dépollution des eaux pluviales se compose de deux prises d'eau, une structures souterraines, 1km de connecteurs souterrainsProjet d'assainissement départemental du Ru de la Lande

 

Avancement des travaux

Les travaux entrepris en fin d’année 2020, visaient la préparation du terrain et des réseaux d’assainissement avant le démarrage de la construction de la station. Au premier trimestre 2021, la réalisation d'un réseau et d'ouvrages d'assainissement place Lénine a démarré. Ils se sont poursuivis, au niveau de la future SDEP, avec la construction des paroies moulées de la structure souteraine en bilobe, dédiée au stockage et au traitement de l'eau. 

Vue du chantier de la station de dépollution des eaux pluvialesFuturs lobes de stockage et de traitement de la station de dépollution des eaux pluvialesTravaux de construction de la station de dépollution des eaux pluviales ; crédit photo : M LumbrosoVue du chantier de la station de dépollution des eaux pluviales ; crédit photo : M Lumbroso

 

Fonctionnement

La SDEP est constituée de deux lobes :

  1. l’un dédié au stockage de l’eau de pluie (pouvant aller jusqu’à 8000 m3),
  2. l’autre destiné à la dépollution. 

La dépollution de l’eau s'effectue grâce à un traitement par décantation et par ultra-violets (UV).  La dépollution des eaux de pluie se fera à l’aide de : 

  • 4 dégrilleurs permettant la rétention et l’évacuation des gros déchets solides
  • 3 décanteurs lamellaires pour récupérer les matières en suspension dans l’eau
  • 1 système de lampes UV visant à éliminer les bactéries.

La SDEP sera entièrement automatisée et surveillée à distance.

Le circuit de dépollution : comment ça marche ?

Des vannes régulent l’arrivée des eaux pluviales. L’eau de pluie effectue un premier passage par les dégrilleurs, pour être ensuite orientée vers les canaux de décantation. Mais le traitement ne s’arrête pas là, puisque l’eau passe enfin à travers de puissantes lampes UV avant de retourner au milieu naturel.

 

Coût et financement

Montant des travaux est estimé à 42,3 M€ HT

  • 21,4 millions d'euros financés par le Département du Val-de-Marne,
  • 900 000 € par l'Agence de l’eau Seine-Normandie
  • et 20 millions d'euros par le Siaap. 
  • Le FS2i participe au financement du projet à hauteur de 80 000 €.

Info-travaux associées