Un chantier d'assainissement majeur démarre à Ivry et Vitry : la réhabilitation du « rive gauche de Seine »

mis à jour le 16/04/2018

En juin 2016, la Seine sortait de son lit entraînant une décompression de terrain au niveau du quai Jules Guesde à Vitry-sur-Seine : cet événement a précipité la dégradation d'une canalisation structurante du réseau d’assainissement et provoqué l'effondrement de la chaussée. Le Département doit donc procéder à sa réhabilitation pour répondre à un double objectif de santé publique et de préservation de l’environnement. Le chantier durera du 9 avril à février 2020. Malgré la technicité du chantier, son impact sur la circulation sera limité au maximum.

Les travaux préparatoires dureront jusqu’au 6 avril sans impacter la circulation. A partir du 9 avril, les quais seront mis en sens unique. Au total, cette opération de réhabilitation s'élève à 18 millions d’euros qui seront financés par le Département du Val-de-Marne et l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

Un ouvrage essentiel du réseau d'assainissement départemental : le « rive gauche de Seine » 

Sous les quais Jules Guesde à Vitry-sur-Seine et Henri Pourchasse à Ivry-sur-Seine se trouve un linéaire parmi les plus structurants du réseau départemental d’assainissement, le « rive gauche de Seine » (RGS) : mesurant 2,90 m de hauteur et 2,20 m de largeur, il revêt une importance cruciale quant à la qualité de l’eau rejetée en Seine. En effet, une partie des eaux usées et pluviales collectées dans les villes d’Orly, Vitry-sur-Seine, Thiais et Choisy-le-Roi transitent dans cette canalisation. Elle permet de les rediriger vers la station d’épuration de Valenton, gérée par le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP).

"Le Département du Val-de-Marne assure un service public d’assainissement pour tous les usagers de son territoire. Cette compétence, qui n’est pas toujours l’action la plus visible de notre collectivité, est pourtant essentielle : elle assure un cadre de vie sain aux habitants et une meilleure qualité de l’eau en milieu naturel, en Seine et en Marne notamment" explique Christian Favier, Président du Conseil départemental du Val-de-Marne.


Le réseau d’assainissement du Val-de-Marne permet d’assurer la collecte et le cheminement des eaux usées et pluviales.

Un chantier en 4 étapes

La crue de juin 2016 a eu des effets souterrains inattendus : en effet, les mouvements de la Seine ont déplacé la terre et le sable qui soutenaient la canalisation RGS, ce qui a provoqué une rupture de l'ouvrage et un effondrement de la chaussée. Des travaux d’urgence ont permis pendant plusieurs mois de réparer sur 50 mètres la canalisation et de rénover la route du quai Jules Guesde. En parallèle de ces travaux, une inspection et un diagnostic sur l’ensemble de la canalisation ont été menés confirmant la nécessité de rénover rapidement et structurellement ce réseau. Le Conseil départemental a donc étudié un projet conséquent de réhabilitation, travaillé en lien avec les villes d’Ivry-sur-Seine, de Vitry-sur-Seine et d’Alfortville afin de limiter au maximum les gênes pour les riverains et usagers.

Étape 1 : Le pompage d’égouts

Cette étape consistera à assécher la canalisation ainsi qu’à dévier les eaux usées et pluviales.

Étape 2 : Le curage

La seconde phase permettra de nettoyer l’intérieur de l’ouvrage et d’aspirer les dépôts situés au fond.

Étape 3 : La réhabilitation de la canalisation

Par un système d’injection et de chemisage (renforcement par l’intérieur), la canalisation sera consolidée et renforcée.

Étape 4 : La réhabilitation des branchements riverains

Cette dernière phase du chantier consistera à réparer et vérifier le bon fonctionnement des raccordements au réseau de l’ensemble des particuliers et des entreprises.

Un service public de l’environnement et de l’assainissement

Depuis la fin des années 1970, le Département s'est saisi de la richesse naturelle...

A lire aussi