Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Un monument en hommage à Louis Talamoni inauguré au Parc du Plateau de Champigny

mis à jour le 13/06/2016

Un monument réalisé en hommage à Louis Talamoni, maire de Champigny-sur-Marne entre 1950 et 1975, sera inauguré le 11 juin 2016 au Parc du Plateau.

Il s'agit de remercier l’une des figures de Champigny-sur-Marne : Louis Talamoni. Cet édifice réalisé en hommage à l'ancien Maire de Champigny-sur-Marne sera inauguré le 11 juin 2016 au Parc du Plateau situé à Champigny-sur-Marne. Cette œuvre a été réalisée par le sculpteur Louis Molinari et financée par l’association Les Amis du Plateau. La sculpture sera placée à l’emplacement actuel d’une aire de jeux qui sera déplacée à quelques mètres de là. « Nous souhaitions remercier un homme qui a beaucoup fait pour accueillir la communauté portugaise dans les années 60 », explique Valdemar Francisco, président de l'association Les Amis du Plateau. Le monument s’étendra sur une surface de 1 960 m² et sera inauguré en présence du Président de la République du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa, et de son premier ministre, António Costa, du Président du Conseil départemental, Christian Favier, et du Maire de Champigny-sur-Marne, Dominique Adenot. 

Le monument sera délimité par des colonnes en briques. Au centre, un portrait de Louis Talamoni sera gravé dans du marbre. © Les amis du Plateau
Le monument sera délimité par des colonnes en briques. Au centre, un portrait de Louis Talamoni sera gravé dans du marbre. © Les amis du Plateau

Le bidonville de Champigny, un refuge pour la communauté portugaise

Louis Talamoni, ancien maire PCF de Champigny-sur-Marne décédé en 1975, s’était notamment illustré pour l’aide qu’il avait apporté à la communauté portugaise réfugiée dans le bidonville de Champigny-sur-Marne. Dans les années 1960, fuyant la misère et la dictature de Salazar, de nombreux portugais avaient rejoint la France et trouvé refuge dans la ville de Champigny-sur-Marne. « Louis Talamoni était un homme de poigne au cœur de géant », explique Louis Molinari. « Ce qui m’a profondément touché, c’était le désir d’une communauté pour remercier la France », conclue-t-il.