Un nouveau visage pour les rampes de la RD7 à Villejuif

Dernière section non réaménagée de l’ancienne RN7 transférée par l’Etat au Département, la rampe de l’avenue de Paris (RD7) à Villejuif fait aujourd’hui peau neuve. Après une phase de concertation en 2016, le chantier démarre le lundi 22 mai. Ces travaux, qui s’échelonneront jusqu’en 2018, permettront d’apaiser et de sécuriser les déplacements de tous les usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes ou usagers des transports en commun.

Un projet conçu pour et par les habitants

Jusqu’ici vécue comme une véritable coupure urbaine, la RD7 se devait d’évoluer. En mars 2016, le Département a mené un dispositif de concertation avec les habitants, les élus, les associations et les commerçants du quartier Léo Lagrange à Villejuif. Plus de 250 personnes ont contribué à construire un projet adapté aux besoins quotidiens et aux déplacements de chacun.

C’est ainsi qu’a été décidé de changer la philosophie d’aménagement de la section pour transformer cette « voie express », en un espace public de qualité, apaisé, et partagé entre tous les modes de déplacements. Désormais, la part belle est faite aux piétons, aux vélos, aux transports en commun, ainsi qu’à la qualité urbaine et paysagère du projet.

Apaiser et sécuriser les déplacements de tous les usagers

Le réaménagement des rampes de la RD7 remplit plusieurs objectifs :

Apaiser et sécuriser la circulation

  • Limitation de la vitesse à 30 km/h sur les voies basses pour diminuer le risque d’accident,
  • Installation de 10 dispositifs de ralentissement dont 9 sur les voies basses afin de diminuer les vitesses pratiquées,
  • Réorganisation de la chaussée sur les voies hautes. 2x2 voies pour améliorer le confort de la circulation et la sécurité.

Développer un cadre de vie agréable en valorisant l’espace public

  • Plantation de 17 nouveaux arbres sur les voies hautes et d’espaces végétalisés sur les voies basses pour des espaces publics agréables,
  • Réorganisation des places de stationnement existantes pour éviter les stationnements en double file.

Faciliter et sécuriser les déplacements des piétons, des cyclistes et des personnes à mobilité réduite

  • Amélioration de l’espace urbain entre les usages grâce à un meilleur partage de la voirie pour favoriser les circulations douces des piétons et des cyclistes,
  • Création et élargissement de trottoirs pour fluidifier les déplacements de tous les usagers,
  • Création de cheminements cyclables avec bordures pour faciliter la circulation des cyclistes en contre sens, conformément à l’évolution de la législation,
  • Aménagement de 3 traversées piétonnes accessibles à toutes et à tous pour sécuriser les cheminements piétons,
  • Création d’une nouvelle traversée Est/Ouest, en complément du tunnel qui sera modernisé.

Améliorer le fonctionnement de la ligne du bus 185

  • Repositionnement des arrêts Henri Barbusse sur les voies hautes et mise aux normes d’accessibilité de ces 2 arrêts pour les personnes à mobilité réduite.

19 mois de travaux au service des habitants et d’un quartier qui respire

Ce grand projet de voirie représente un investissement de 5 millions d’euros pour le Conseil départemental. Le chantier s’étend jusqu’en décembre 2018 selon deux phases :

  • Phase 1 : de mai 2017 à mars 2018, les travaux sont concentrés sur les voies basses et hautes en direction de la Province.
  • Phase 2 : De mars à décembre 2018, les travaux concerneront les voies basses et hautes en direction de Paris.

Pendant toute la durée des travaux, la circulation sera maintenue, au moins une voie dans chaque sens. Selon l’avancement du chantier, la circulation des bus, automobilistes et vélos sera modifiée et adaptée. Les accès riverains et les cheminements piétons seront maintenus. Vos commerces resteront accessibles pendant les travaux.

Un agent de proximité du Département accompagne les riverains pendant toute la durée des travaux en mettant tout en œuvre pour répondre à vos questions et faciliter votre quotidien.