Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Un pont-paysage à Vitry : un maillon essentiel du développement des Ardoines

Situé dans la ZAC Gare Ardoines (Vitry-sur-Seine), le "pont-paysage" joue un rôle clé dans le développement des Ardoines : il desservira le futur pôle multimodal, facilitera l'accès à la gare, redonnera accès à la Seine et favorisera l’implantation de logements, activités et bureaux. Mardi 10 avril, les premières fondations du pont ont été posées, marquant une nouvelle étape dans la concrétisation de ce projet majeur pour le territoire.

Plus qu'un franchissement, un "pont-paysage"

Ce nouveau pont enjambera le technicentre des Ardoines et les voies du RER C sur quelque 160 mètres.

Large d’une trentaine de mètres, il desservira le futur pôle multimodalil accueillera une voie de circulation automobile à double sens, un couloir réservé au futur bus en site propre TZen 5 « Vallée de la Seine » (qui assurera la desserte Bibliothèque François Mitterrand- Choisy-Le-Roi en passant par Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine), une piste cyclable et deux cheminements piétons. Ces espaces seront séparés par une banquette en béton, propice à l’assise et à la détente. C’est ainsi un banc de près de 150 m qui accompagnera les promeneurs, les salariés, les habitants lors de leur traversée.

Reliant la rue Léon Geffroy à la rue Léon Mauvais, le pont désenclavera la partie centrale des Ardoines et permettra aux salariés du centre de recherche de Sanofi (près de 2 000 personnes – salariés et soustraitants) d’accéder plus facilement à la gare. Il redonnera également un accès à la Seine aux habitants du sud de Vitry-sur-Seine et permettra le rétablissement d’une continuité verte entre le plateau de Vitry et la Seine. Il favorisera également l’implantation de logements, activités et bureaux dans la Zac Gare Ardoines, autour du futur pôle multimodal des Ardoines.

Enfin, une abondante végétation fera de cet ouvrage un véritable ruban de nature débouchant sur la Seine, l’inscrivant comme un maillon d’une continuité écologique à grande échelle, depuis le coteau de Vitry jusqu’au fleuve.


Perspective du futur "pont-paysage" qui enjambe les voies ferrées.

Développer la ville mixte et productive au cœur du Grand Paris

À Vitry-sur-Seine, aux portes de Paris, les Ardoines représentent un territoire de 300 ha en bord de Seine, partiellement occupé par des installations ferroviaires et de production énergétique. Sa restructuration concerne 3 périmètres opérationnels : la Zac Seine Gare Vitry au nord, la partie centrale et la Zac Gare Ardoines, au sud. Elle devrait permettre la création de 21 000 emplois et la construction de plus de 8 000 logements.

Pierre Garzon, vice-président du Conseil départemental du Val-de-Marne et président de l’Etablissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont (EPA Orsa), se réjouit de « voir, le site des Ardoines entrer dans une étape de transformation afin d’y redynamiser l’activité économique, l’emploi et y réaliser un nouveau quartier de ville. En témoigne les chantiers qui se multiplient sur le secteur : la construction d’un nouveau collège dans la ZAC Seine Gare par le Département du Val-de- Marne, les chantiers de la ligne 15 sud du métro et de la gare des Ardoines et le lancement d’un nouveau pont sur les voies ferrées. Ces infrastructures et équipements primaires, indispensables au développement de cette zone d’activité, marquent l’entrée du secteur des Ardoines dans une nouvelle ère. »

Cette opération d'aménagement, l'une des plus importantes en France, est cofinancée par la Société du Grand Paris (21,5 millions d’euros), la région Île-de-France (10,53 millions d’euros), l’aménageur EPA Orsa (8 millions d’euros), le département du Val-de-Marne (7,45 millions d’euros), l’État (4,51 millions d’euros) et le Grand Orly Seine Bièvre (1 million d’euros, pour une enveloppe globale de 53 millions d’euros.

A lire aussi