Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

mer
15
jan

Conférence de l'UPEDD : comment conjuguer justice sociale et justice environnementale à l'ère de l'effondrement ?

Ville :

Créteil

Horaires :

À partir de 19h30

Informations pratiques :

Accueil avec apéritif artisanal, bio et local.

Maison des Sciences et de l'Environnement
Campus centre - 61, avenue du Général de Gaulle
Créteil

En métro : ligne 8, arrêt Créteil-Université
En RER : ligne D, arrêt le Vert de Maisons

Réservation conseillée: UPEDD@valdemarne.fr ou 01 56 72 89 44

Le mardi 15 janvier, l'Université Populaire de l'Eau et du Développement Durable (UPEDD) vous invite à une conférence sur la justice sociale et environnementale à l'ére de l'effondrement. Une conférence assurée par Daniel Tanuro.

Une des critiques avancées contre la théorie de l'effondrement, est celle du manque de prise en compte des injustices sociales existantes et du manque de connaissances des analyses critiques du système économique actuel. Pour certains, les théories de l'effondrement voudraient passer outre le constat des inégalités, inégalités pourtant à la source non seulement des problèmes sociaux mais des problèmes écologiques. Cette critique est-elle fondée ? Ses défenseurs peuvent-ils conjuguer vraiment les deux problématiques ?

Ancien ingénieur agronome et auteur de L'impossible capitalisme vert, Daniel Tanuro défend une alternative écosocialiste : "La "collapsologie" et l'écosocialisme présentent certains points communs mais aussi de sérieuses différences. Nous y opposons l'idée qu'il faut d'urgence produire moins et partager plus, notamment partager le travail nécessaire."

 

Ecologie : faut-il avoir peur de l'effondrement ?

Les discours sur la fin de notre civilisation, la théorie de l'effondrement, dite aussi "collapsologie", se sont invités sur nos écrans, nos journaux, et dans nos espaces de débats. Un discours qui suscite la peur, mais aussi le déni, un discours qui sonne réaliste et pourtant difficile à accepter. Sur quels constats sont-elles fondées ? Certains courants lui opposent des critiques, en soulignant quelques manquements face aux défis environnementaux et sociaux. D'autres soulignent le manque de nouveauté de cette posture. Mais certains partisans de la théorie travaillent déjà à la résilience en vue du post-effondrement. L'UPEDD propose d'interroger ces trois regards portés sur la théorie effondriste.