sam
16
nov
dim
17
nov
Un musicien dans la pénombre

Les Échappées : le festival qui allie poésie, musique et numérique

Villes :

Arcueil, Fontenay-sous-Bois, Gentilly

Horaires :

De 18h00 à 20h00

Informations pratiques :

  • Anis Gras

01 49 12 03 29
55, avenue Laplace
94110 Arcueil

Accessible aux personnes à mobilité réduite.
lelieudelautre.com

  • Le Comptoir

01 48 75 64 31
Halle Roublot
95, rue Roublot
94120 Fontenay-sous- bois
Accessible aux personnes à mobilité réduite.
musiquesaucomptoir.fr

  • Le Générateur

01 49 86 99 14
16, rue Charles Frérot
94250 Gentilly

Accessible aux personnes à mobilité réduite.
legenerateur.com

mis à jour le 04/11/2019

En prélude au premier Festival de poésie, musique et numérique, qui se tiendra au printemps 2020 en Val-de-Marne, le Département propose un week-end d’échappées poétiques dessinées avec la complicité de trois lieux partenaires.

Les Échappées, c'est quoi ? Ce sont deux jours de performances, de concerts et d’ateliers dédiés à la poésie. Une poésie contemporaine, façonnée par son temps, qui irrigue tous les champs de la création en particulier le numérique et la musique. En écho à ce temps fort, des ateliers artistiques ont lieu dans les médiathèques et les collèges du département. À l’initiative de ce nouvel événement, le Département du Val-de-Marne a souhaité s’associer à des lieux culturels de proximité : Anis Gras, le Comptoir et le Générateur, qui contribuent au quotidien à la vitalité artistique du territoire. 

 

Programme 

Anis Gras, le lieu de l'autre

Samedi 16 novembre

  • 18h30 : Apéro poésie. Echanges et discussions autour d’un verre.
  • 19h30 : Punk Puppet Ritual, Yoram Rosilio & Guests (concert et danse)

Dimanche 17 novembre

  • 15 heures à 18 heures : Le Café des enfants, 1, 2, 3 poèmes (spectacles, ateliers, goûter, barbe à papa).
    • Poème(s)… au tableau ! Des mots, des traces, des "bouts de soi" écrits sur des carrés de papier qui s'agglutinent, se recouvrent et se mélangent.
    • Qui est-ce ? C’est moi ! Compagnie Totem Récidive Sauter à pieds joints dans la richesse du répertoire de la poésie. 
    • 1, 2, 3 poème ! Et si la poésie se dessinait ? Cas pratique avec les vers du poème de Robert Desnos La Fourmi.
    • Un office de tourisme avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas, ça n’existe pas ! Lancement d’un atelier créatif et poétique, espace ressource et d’information sur le patrimoine poétique du territoire.
  • 15h15 et 17h15 : Disqualifier l’univers (performance). Cette performance invite à plonger dans un univers fait de glace et de magma, de météores et de planètes naines. Cette performance sera également présentée samedi 16 novembre à 14 heures et à 19 heures à la Galerie d’Art de Créteil, 10, av. François-Mitterrand

Le Comptoir (Fontenay-sous-Bois)

Samedi 16 novembre

Accueil du public dès 18 heures, restauration sur place.

  • 19 heures : À Solas (poésie corporelle d'une durée de 30 mn). Cette performance représente un tournant dans la démarche artistique de la danseuse  Karine Gonsalez.
  • 19 h 45 : Furia (duo chorégraphique et vocal d'une durée 30 minutes). Par Leïla Martial, jazz vocal et Marlène Rostaing, danseuse, comédienne et chanteuse. Le duo de femmes invente un univers drôle, pluri-indiscipliné et totalement fantasque, qui mêle mouvements improvisés et langues imaginaires.
  • 20h30 : Les Âmes en peine (poésie et violon d'une durée de 30 minutes). Par Maram Al Masri, textes et interprétation ; Antonin André Requena, violon La comédienne fait la porte-parole de femmes d’Orient. Ses mots dévoilent un féminisme moderne célébrant l’amour, la féminité et la liberté. Elle rend également hommage à la beauté de son pays : la Syrie.
  • 21 h 30 : Hugo père - Pauca Meae (quartet jazz et quatuor à cordes d'une durée d'1 h 30). Sylvain Daniel, bassiste de l’Orchestre national de jazz, accompagné de sept musiciens et d’un acteur, réinterprète le livre IV des Contemplations, Pauca Meae, écrit par Victor Hugo peu de temps après le décès de sa fille Léopoldine. Il y explore les thèmes de la paternité et de la transmission, du doute inhérent à toute création.

Le Générateur (Gentilly)

Samedi 16 novembre (à partir de 20 heures)

  • Le poème des Poèmes (performance) Un mélange improvisé de vidéo, de musique et de voix.
  • Performance (poésie, lecture, musique et danse).

Dimanche 17 novembre (à partir de 17 heures)

  • Arrivage permanent (performance et lectures). Restitution de l'atelier animé par Charles Pennequin avec une vingtaine d’étudiants des beaux-arts des écoles franciliennes.

Samedi et dimanche

  • Séances de dédicace autour des livres de Charles Pennequin (éditions POL), des autres poètes invités et des sociologues Michel et Monique Pinçon-Charlot pour signer leur dernier essai, Le président des ultra-riches.
  • Exposition OEuvres picturales de Charles Pennequin

 

À suivre sur Facebook

Les détails du programme se trouvent dans les évènements dédiés sur Facebook :