×

En raison du mouvement national de mobilisation contre la réforme des retraites, l'accueil des services départementaux est susceptible d'être modifié. Nous vous invitons à vous renseigner en téléphonant avant tout déplacement. Merci pour votre compréhension.

dim
24
nov
La Mirabal 2017 (©Christian Petit)

Mirabal 2019 : une manifestation sportive contre les violences faites aux femmes.

Ville :

Champigny-sur-Marne

Horaires :

De 08h00 à 14h00

Informations pratiques :

Entrée libre
Espace enfants
: activités et garderie à partir de 3 ans.

Parc du Tremblay
Salle polyvalente et piste d'athlétisme (entrée Boulevard de Stalingrad)
11 Boulevard des Alliés, 94500 Champigny-sur-Marne

Informations et inscription à la course : www.lamirabal-tremplin94.org

mis à jour le 06/11/2019

À l'occasion de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, le Département soutient une manifestation sportive, La Mirabal, qui aura lieu le dimanche 24 novembre. La thématique de cette neuvième édition est : "la place des femmes dans les médias et le sport".

Inscription sur le site de La Mirabal

 

Dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le Conseil départemental du Val-de-Marne s’associe comme chaque année à "La Mirabal" organisée par l'association Tremplin 94 - SOS Femmes. Cette manifestation sportive se tiendra le dimanche 24 novembre au Parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne. 

Programme

Courses et marche d'engagement

  • A partir de 8h
    Inscription et retrait des dossards
    Village d'information et de sensibilisation
  • 9h30
    Départ du 5 km et du 10 km, course chronométrée
  • 10h30
    Présentation des initiatives et des engagements locaux
    Remise des récompenses 5 km et 10 km
  • 11h15
    Départ de la Course Jeunes de 2 km : 12-15 ans
  • 11h30
    Départ de la Course Avenir de 900 m : 7-11 ans
  • 12h00
    Départ de la Marche d'engagement
  • 13h00
    Remise du trophée de l'équipe la plus nombreuse à la Marche d'engagement
  • 13h30
    Clôture festive

Autres informations pratiques de la journée

  • Espace "Ni rose, ni bleu : le coin des enfants" (à partir de 3 ans) : activités et mode de garde encadrées par des professionnel.le.s de la petite enfance ​
  • Vestiaires avec douche ​
  • Consignes : dépôt des effets personnels sous surveillance de 8h30 à 13h ​
  • Restauration sur place de 11h30 à 14h : menu à 5 € (plat chaud, dessert, boisson) ​
  • Possibilité de réserver son repas lors de l'inscription sur internet à l'une des épreuves sportives ​
  • Espace convivialité (boissons chaudes, confiseries,...)

Cette manifestation val-de-marnaise, unique en France, portée par Tremplin 94-SOS Femmes, réunit différentes institutions et structures associatives œuvrant pour les droits des femmes. Les valeurs portées par la "Mirabal" coïncident avec la volonté politique du département d’éradiquer les violences faites aux femmes et de faire de l’égalité entre les femmes et hommes une réalité

 

Pourquoi cette course s'appelle-t-elle la Mirabal ?

 

Le Val-de-Marne s’engage contre les violences faites aux femmes et pour l’égalité femmes/hommes

En France chaque année, 216 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel compagnon. En 2015, 122 sont décédées sous les coups de leurs agresseurs. 35 enfants ont perdu la vie dans un contexte de violences conjugales. Une femme sur 4 en couple est victime de pressions psychologiques répétées. Dans le Val-de-Marne, où 52% de la population est féminine, on estime que 13 795 sont susceptibles d’être victimes de violences très graves et 36 627 de violences graves.

Les violences prennent de multiples formes : verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, économiques et lutter contre ce fléau est un enjeu essentiel de société et une urgence de santé publique. Les conséquences psychosomatiques, sociales et économiques induites sont considérables. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère les violences de genre comme l’un des problèmes majeurs en matière de santé publique dans le monde.

Il y a deux ans, l’Assemblée départementale a adopté, à l’unanimité, un vœu décrétant "grande cause départementale" la lutte contre les violences faites aux femmes. Dans le cadre de l’observatoire de l’égalité femmes/hommes, deux groupes de travail ont été lancés : l’un contre les violences et l’autre sur les stéréotypes sexistes. De plus, le Conseil départemental travaille à un partenariat avec tous les acteurs du monde associatif, des villes et de l’Etat.