Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

lun
8
mars

Web-conférence pour la journée des droits des femmes : "Elles font le Val-de-Marne"

Horaires :

De 18h30 à 20h00

Informations pratiques :

Cette web-conférence sera visible dès 18h30 :

  • sur cette page
  • sur YouTube
  • sur Facebook

En présence de M. Christian Favier, Président du Conseil départemental et Mme Fatiha Aggoune, Vice-présidente.

mis à jour le 08/03/2021

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, le Département vous invite à une web-conférence mettant à l'honneur des forces vives du territoire val-de-marnais. Pendant cet évènement, la parole sera donnée à des femmes qui font le Val-de-Marne et qui en font également sa fierté. 

Rendez-vous ici le 8 mars à 18h30 

 

 

8 mars : le Département donne la parole aux femmes

Marqué profondément par la crise sanitaire qui sévit depuis un an, notre monde est bouleversé et n'arrivera à s'en relever qu'en s'adaptant, grâce à des forces vives et des collaborations fructueuses entre les individus. Parmi ces forces vives, des femmes au parcours exceptionnel.

Agentes du Département du Val-de-Marne, soignante, sportive, personnalités publiques engagées, membre d'association... Ces citoyennes font vivre le Val-de-Marne et contribue, par leurs actions, au rayonnement de notre département. A l'occasion d'une web-conférence diffusée le 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes, le Département met à l'honneur quelques-une de ces femmes.

 

Des femmes qui font le Val-de-Marne : les invitées de la web-conférence

  • Lucie Cabiac, chargée des relations publiques au théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine.
    Comme de nombreux lieux culturels, le Théâtre d'Ivry a été fermé une grande partie de l'année 2020. Lucie Cabiac pourra témoigner de l'initiative "Chariots d’Ivry", menée avec différents acteurs culturels ivryens durant le confinement du printemps dernier, prolongée aujourd’hui avec l’initiative pour « rallumer les étoiles » consistant en diverses interventions dans l’espace public, dont des performances artistiques tous les mercredis et samedis dans le centre Jeanne Hachette, afin d’alerter sur l’urgence de et pour la culture. 
     
  • Oumy Diassé, dite "Miss Oumy", Présidente de l'association MOACOSI.
    MOACOSI a été créée il y a douze ans pour lutter contre toutes les formes d’exclusion et développer des projets de solidarité, ici et ailleurs. L'association, qui compte notamment un nombre très important de jeunes bénévoles agit sur plusieurs terrains. Notamment aux côtés de la jeunesse et des enfants, en organisant tous les ans un festival à la plaine des Bordes. Depuis sa création, l’association fournit une fois par semaine un coup de « pousse », un panier à prix solidaire aux familles adhérentes de Créteil, Valenton, Limeil-Brévannes ou Champigny. Ces paniers, élaborés avec l’aide d’une nutritionniste, sont composés de fruits et de légumes frais. Cette solidarité alimentaire a redoublé avec le confinement. 
     
  • Sabine Salmon, Présidente nationale de Femmes solidaires.
    Ce mouvement féministe, laïque, d’éducation populaire est constitué de 190 associations locales en France implantées dans tous types de quartiers, en milieu urbain comme rural, soit un réseau de 10 000 femmes. Sabine Salmon a engagé son mouvement dans l’éducation non sexiste et non violente à tous les niveaux de la société dans tous les territoires. Elle est membre du Haut Conseil à l’Egalité. Elle dirige le journal Clara-magazine. Elle est également investie dans l’association Fight For Dignity qui utilise le sport comme médiateur thérapeutique dans les processus de reconstruction des femmes victimes de violences.
     
  • Dr Anne-Lise Chappey, médecin pédiatre et agente du Département.
    Dr Anne-Lise Chappey exerce au centre de PMI Gambetta à Choisy-le-Roi. Comme 12 autres agentes et agents soignants du Département, elle a travaillé en hôpital pendant le premier confinement. 
     
  • Pauline Steers, agente du Conseil départemental, contrôleuse au centre d'exploitation de la Direction des Transports, de la voirie et des déplacements (TDVD) basé à Champigny sur Marne. Ce centre d'exploitation supervise l'état des routes départementale dans l'est du Département. Elle a travaillé durant le confinement. 
  • Haby Niaré, championne du monde de taekwondo en 2013 licenciée à l'ASC Champigny, médaille d'argent au JO de Tokyo 2016 dans la catégorie des moins de 67 kilos.
  • Léa Perotin, étudiante à Créteil 
  • Djeneba Djinera, aide-soignante 

Le combat féministe est un combat pour l'humanité tout entière, celui des droits humains.

Droits des femmes : oeuvrer pour l'égalité, c'est (aussi) le reste de l'année 

La lutte pour les droits des femmes est un combat qui concerne toute la population, femmes comme hommes.

Comme l'a rappelé Fatiha Aggoune, vice présidente du Département en charge de l'Observatoire de l'égalité dans le magazine ValDeMarne de mars 2019 : "Le féminisme, c'est une volonté politique exigeante de changer la société, de renverser le système patriarcal qui régit nos sociétés. Qu'on ne s'y trompe pas, le combat féministe n'est pas une lutte pour la supériorité des femmes sur les hommes. Il s'agit d'affirmer que l'égalité entre les sexes est une quête légitime dans une démocratie moderne. [...] Le combat féministe est un combat pour l'humanité tout entière, celui des droits humains."

"Le féminisme, c'est une volonté politique exigeante de changer la société"

A son échelle, le Conseil départemental s'efforce de multiplier les initiatives en faveur d'une meilleure égalité entre femmes et hommes dans la société. Que ce soit à travers le soutien à des associations féministes, la formation de professionnels et professionnelles, la mise en place d'une communication sans stéréotype de sexe ou encore en encourageant la pratique sportive des jeunes filles qui sont en décrochage, le Département et son personnel sont mobilisés pour faire évoluer la société, pas à pas.

 

Comment regarder cette web-conférence ?

Vous êtes sensible à la question des droits des femmes et plus largement à l'égalité femmes-hommes ? Suivez cette web-conférence sur les outils numériques du Département. Trois possibilités s'offrent à vous :